Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
manifestation port du masque arrestation

Australie & Nouvelle Zélande : le Futur Totalitaire que les Globalistes veulent pour le monde entier est dévoilé

” En Nouvelle-Zélande, la situation est devenue extrêmement sinistre, en particulier en ce qui concerne notre avenir potentiel si nous permettons que le discours de la «sécurité de la santé publique» soit transformé en véhicule de tyrannie.
Alors que l’Australie a utilisé des installations de quarantaine pour obliger les personnes considérées à haut risque à s’isoler,
les camps de quarantaine de la Nouvelle-Zélande sont maintenant entièrement sous le contrôle des militaires
& tous les citoyens dont le test est positif ou qui sont soupçonnés d’avoir la Covid-19 peuvent être séparés de leur famille & placés dans les camps qui sont des hôtels transformés en prisons.
C’est l’effacement complet des libertés individuelles, tout cela en raison de seulement 525 morts en Australie & 22 morts en Nouvelle-Zélande.
Quelle est la prochaine étape ? Les camps Covid ?
Eh bien, oui, à moins que les Américains ne prennent une position ferme.
Dans des États comme New York, il existe des programmes de faible envergure visant à mettre en place des points de contrôle Covid pour arrêter & contrôler les véhicules entrant dans l’État.
C’est là que commencent les restrictions plus lourdes.
Si on les laisse continuer, la progression naturelle des points de contrôle est de terrifier la population & de l’empêcher de voyager pour quelque raison que ce soit.
Comme en Australie & en Nouvelle-Zélande, les gens seront effectivement emprisonnés chez eux. ”

” (…) Je me concentre sur l’Australie et les régions environnantes en particulier, car c’est là que les globalistes semblent appliquer en premier lieu des politiques technocratiques. Ou, à tout le moins, ils testent leur stratégie et utilisent les Australiens comme cobayes.

Lorsque l’ASPI affirme qu’ils prévoient de maintenir les changements du fait de la pandémie en place bien après la disparition du virus, ils ne parlent pas seulement de passer à une économie numérique.

En ce moment même, l’Australie et la Nouvelle-Zélande imposent à leurs citoyens les mesures peut-être les plus draconiennes jamais prises dans le monde occidental. Il s’agit de politiques que les élites veulent introduire partout, mais elles sont en plein essor en Australie, et la situation ne fait qu’empirer.

Dans diverses régions d’Australie, des mesures de réponse de « niveau 4 » ont été mises en place pour au moins les six prochaines semaines, notamment des couvre-feux, des politiques strictes en matière de masques, y compris l’obligation de porter des masques à l’extérieur (contrairement à tout ce que la science et la virologie disent sur la faible possibilité de transmission en plein soleil et en plein air),

les résidents ne sont pas autorisés à voyager à plus de 5 km de leur domicile et une seule personne à la fois d’un ménage est autorisée à sortir.

Les citoyens qui enfreignent ces règles sont passibles d’une amende de 10 000 dollars ou d’une arrestation. Hé oui, des personnes sont arrêtées simplement parce qu’elles ne portent pas de masque ou parce qu’elles sont trop loin de chez elles.

En Nouvelle-Zélande, la situation est devenue extrêmement sinistre et je pense qu’elle devrait être traitée comme un avertissement aux Américains, en particulier en ce qui concerne notre avenir potentiel si nous permettons que le discours de la « sécurité de la santé publique » soit transformé en véhicule de tyrannie.

Alors que l’Australie a utilisé des installations de quarantaine pour obliger les personnes considérées à haut risque à s’isoler, les camps de quarantaine de la Nouvelle-Zélande sont maintenant entièrement sous le contrôle des militaires , et tous les citoyens dont le test est positif ou qui sont soupçonnés d’avoir la Covid-19 peuvent être séparés de leur famille et placés dans les camps qui sont des hôtels transformés en prisons.

C’est l’effacement complet des libertés individuelles, tout cela en raison d’une augmentation des cas qui s’est élevée à seulement 525 morts en Australie et 22 morts en Nouvelle-Zélande.

Je pense que la raison pour laquelle l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont été les premières visées par ce niveau de restrictions est que les gens ont été presque entièrement désarmées et qu’ils n’ont aucun moyen de se défendre contre les excès du gouvernement.

Cela dit, je vois des signes que des mesures similaires seront également tentées aux États-Unis. Dans des États comme New York, il existe des programmes de faible envergure visant à mettre en place des points de contrôle Covid pour arrêter et contrôler les véhicules entrant dans l’État. C’est là que commencent les restrictions plus lourdes.

Tout d’abord, des points de contrôle seront mis en place pour empêcher les personnes infectées d’entrer dans un État ou une ville. Ensuite, ces mêmes points de contrôle seront utilisés pour empêcher les gens de quitter un État ou une ville. Ensuite, des points de contrôle seront mis en place au hasard pour tester les personnes pour la fièvre ou les symptômes de maladie.

Si on les laisse continuer, la progression naturelle des points de contrôle est de terrifier la population et de l’empêcher de voyager pour quelque raison que ce soit. Comme en Australie et en Nouvelle-Zélande, les gens seront effectivement emprisonnés chez eux.

À ce stade, il sera plus facile de faire adopter des lois ou des décrets punissant les personnes qui quittent leur domicile ; de toute façon, elles se seront déjà habituées à être piégées chez elles.

En outre, les élites et les globalistes américains réclament des mesures de confinement sévères pendant au moins six semaines, à l’instar des mesures d’enfermement de niveau 4 en Australie.

Neel Kashkari, membre de la Réserve fédérale, a récemment affirmé que les Américains économisent davantage et qu’ils devraient donc être soumis à un confinement strict « parce qu’ils peuvent se le permettre ».

La Virginie prévoit de rendre obligatoire la vaccination contre la Covid-19, même si les vaccins contre des virus comme le SRAS se sont avérés impossibles à mettre au point dans le passé, et que les vaccins précipités ont pour habitude de nuire ou de tuer les gens plutôt que de les protéger.

Mettez de côté la question selon laquelle il est immoral de donner au gouvernement le pouvoir de forcer les citoyens à s’injecter quoi que ce soit dans leur corps.

Quelle est la prochaine étape ? Les camps Covid ? Eh bien, oui, à moins que les Américains ne prennent une position ferme.

Les grands médias suggèrent cette stratégie depuis des mois. Le Washington Post a applaudi à l’utilisation de camps d’isolement forcé dans d’autres pays et se demande pourquoi les États-Unis ne les ont pas encore utilisés au-delà des points d’entrée sur le territoire pour les voyageurs étrangers ?

La raison est la suivante : beaucoup d’Américains n’accepteront pas de telles mesures et utiliseront la force nécessaire contre quiconque tentera de les enfermer à cause d’un virus qui représente une menace modérée, tout au plus pour un petit pourcentage de la population.

Cela dit, ne supposez pas que l’establishment ne va pas finir par essayer ici. Ils le feront. Soyez prêts quand ils le feront.

Regardez les actions menées dans des endroits comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande et demandez-vous si vous êtes prêt à les suivre. Et si oui, pour combien de temps ? Parce que les globalistes veulent que ces restrictions deviennent la « nouvelle normalité ». Ils veulent que ce cauchemar dure pour toujours.

Source : https://lesakerfrancophone.fr/le-futur-totalitaire-que-les-globalistes-veulent-pour-le-monde-entier-est-devoile

 
Partagez la Connaissance ...
20
20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...