Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
femme emprisonnement isolement confinement

le Confinement : la relation entre l’impossibilité de la Fuite ou de la Lutte et les Maladies Physiques ou Psychiques

” Son principe est qu’un Système Nerveux sert à Agir.
Donc il doit Agir, sinon, il Dépérit et entraine des Maladies Psychiques ou Physiques…
Si un Organisme subit une Agression, seules 3 options s’offrent à lui : se Révolter, Subir ou Fuir.
Ses expériences scientifiques dans les années 1950 l’amènent à développer le concept d’Inhibition de l’Action et ses relations avec le Cerveau et les Systèmes Neuroendocrinien et Immunitaire.
Il découvre que les Désordres Somatiques liés à l’Agression Psycho-Sociale sont provoqués par un état d’Inhibition de l’Action.
Conclusion : l’animal qui peut réagir par la Fuite ou la Lutte ne développe pas de Troubles Organiques.
En revanche, celui qui ne peut ni Fuir ni Lutter se trouve en Inhibition de son Action et va présenter de graves Perturbations Pathologiques.
Il en est de même pour l’être Humain:
celui qui se retrouve Coincé, Enfermé dans une Situation sans Issue et qui ne peut Réagir ni par la Fuite ni par l’Attaque,
va présenter des symptômes + ou moins importants, selon son état de santé Physique et Psychique, et la Durée de la situation.
Ne pouvant Décharger son Agressivité sur autrui, il va la décharger sur lui,
tomber Malade comme le rat, et peut même aller jusqu’au Suicide.”

Très intéressantes explications qui peuvent aider à Comprendre ce que nous vivons à l’heure des Confinements…

Henri Laborit est un éminent Neurobiologiste Français, mais aussi un Médecin, Chirurgien, éthologue, eutonologue, Philosophe, Spécialiste du Comportement animal et humain (1914 -1995).

Son principe est qu’un Système Nerveux sert à Agir. Donc il doit Agir, sinon, il Dépérit et entraine des Maladies Psychiques ou Physiques…

Si un Organisme subit une Agression, seules 3 options s’offrent à lui : se Révolter, Subir ou Fuir.

Ses expériences scientifiques dans les années 1950 l’amènent à développer le concept d’Inhibition de l’Action et ses relations avec le Cerveau et les Systèmes Neuroendocrinien et Immunitaire.

Il découvre que les Désordres Somatiques liés à l’Agression Psycho-Sociale sont provoqués par un état d’Inhibition de l’Action.

Il effectue plusieurs expériences avec des rats pour démontrer ses recherches.

1. Un rat est placé dans une cage séparée en deux par une cloison dans laquelle se trouve une porte. Quatre secondes après un signal sonore et un flash lumineux, une décharge électrique est envoyée dans le plancher. Le rat passe de l’autre côté par la porte. Très rapidement, il comprend que pour éviter cette punition, il faut, dès le signal sonore et lumineux, passer la porte. Au bout de sept jours, le rat qui a pu fuir cette punition est en très bonne santé.

2. Cette fois, la porte est fermée. Le rat ne peut plus fuir et il subit les punitions. Au bout de sept jours, le rat a perdu du poids, il a une hypertension artérielle élevée, et va développer dans les semaines qui suivent toutes sortes de maladies et pathologies : ulcère, exéma, urticaire, dépression…

3. La porte est toujours fermée, mais il y a maintenant deux rats. Dès que la punition-décharge électrique se déclenche, les deux rats ne pouvant fuir vont se battre. Au bout de sept jours, il s’avère que les deux rats sont en excellente santé car même s’ils ont subi la munition, ils ont pu agir. 

Conclusion : l’animal qui peut réagir par la Fuite ou la Lutte ne développe pas de Troubles Organiques.

En revanche, celui qui ne peut ni Fuir ni Lutter se trouve en Inhibition de son Action et va présenter de graves Perturbations Pathologiques.

Il en est de même pour l’être Humain :

celui qui se retrouve Coincé, Enfermé dans une Situation sans Issue et qui ne peut Réagir ni par la Fuite ni par l’Attaque, va présenter des symptômes + ou moins importants, selon son état de santé Physique et Psychique, et la Durée de la situation.

Ne pouvant Décharger son Agressivité sur autrui, il va la décharger sur lui, tomber Malade comme le rat, et peut même aller jusqu’au Suicide.

Les découvertes scientifiques d’Henri Laborit permettent de comprendre que pratiquement la majorité des Accidents Physiopathologiques dépendent des rapports entre l’Individu et son Environnement Social, Familial et Professionnel.

Henri Laborit répétait que seul un Système Immunitaire efficace pouvait empêcher le développement de Microbes, Virus, Bactéries, à l’origine des Infections et processus Tumoraux.

Henri Laborit révolutionne les domaines de la psychiatrie en introduisant le premier neuroleptique au monde en 1951, utilisé dans le traitement pour la schizophrénie, de l’anesthésie, de la chirurgie avec la mise au point de la technique de l’Hibernation Artificielle.

Il crée le 1er laboratoire d’Eutonologie pour étudier les mécanismes liés au Stress, et met en avant l’existence de nos 2 Systèmes Nerveux et des Radicaux Libres.

Pionnier de la théorie de la Complexité et de l’Auto-organisation du Vivant par l’introduction de la Cybernétique et de la Systémique, des rapports entre la Biologie et l’Urbanisme, 

Henri Laborit a écrit une trentaine de livres consacrés à la Philosophie scientifique et à la nature Humaine, afin que son savoir soit accessible à tous :

« Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement auprès des Hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur Cerveau, la façon dont ils l’utilisent, et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour Dominer l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quoi que ce soit qui Change. »

Henri Laborit nommé pour le Prix Nobel ne l’a pas eu, dixit Pierre Huguenard, à cause de l’Hostilité du Microcosme Médical civil Français et parisien.

Le Doyen de la Faculté de Médecine, envieux de son succès et supportant mal les remises en question que ses travaux suscitaient, aurait même fait le voyage en Suède, à Stockholm, pour dissuader le Jury de décerner la prestigieuse récompense à notre Sommité Mondiale…

Ses travaux sur le Conditionnement animal et Humain sont à la base du film “Mon oncle d’Amérique” d’Alain Resnais, en 1980.

Il est le grand-père de l’actrice Emmanuelle Laborit et le père du Psychiatre Jacques Laborit. “

Source : https://lilianeheldkhawam.com/2020/12/06/on-peut-manipuler-le-comportement-humain-explications-de-henri-laborit-neurobiologiste/


 
Partagez la Connaissance ...
20
20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...