Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Dans l'Obscurité

Vaccins à ARNm => Identité Numérique et Manipulation Génomique => Contrôle total et Sélection à la carte du Bétail Humain

” Les entreprises les+ influentes de la Silicon Valley, aux côtés de sociétés de Soins de santé, de contractants du Renseignement Américain
et de la Fondation Commons Project, soutenue par le Forum Economique Mondial,
ont récemment lancé l’Initiative Mondiale d’Accréditation des Vaccins.
Les ambitions de cette initiative vont bien au-delà des Vaccins et auront des implications majeures pour les Libertés Civiles :
des Géants de la Technologie ayant des liens étroits avec l’État Américain de Sécurité Nationale – Microsoft, Oracle et MITRE –
ont annoncé qu’ils s’étaient associés à plusieurs entreprises de soins de santé pour créer l’Initiative d’Accréditation des Vaccins (VCI),
afin de faire avancer la mise en place de Registres Numériques de Vaccination contre le COVID-19,
afin que les participants puissent “Démontrer leur état de Santé pour Retourner en toute sécurité en Voyage, au Travail, à l’Ecole et dans la Vie”.
Un autre partenariat entre la Fondation Commons Project et le FEM, qui lui est apparenté, est le CommonPass qui permettra aux individus de “valider leur Statut Covid”.
Le chevauchement entre les Registres Numériques de Vaccination, promus par des initiatives telles que le CommonPass et la VCI,
et l’impulsion donnée à un nouveau Système Mondial d’Identité Numérique n’est pas une coïncidence.
Il convient de noter que Microsoft, membre de la VCI, a déposé un Brevet, en 2019, qui permettrait à l’Activité du Corps Humain,
notamment les Ondes Cérébrales et la Chaleur Corporelle, d’exploiter (c’est-à-dire de Générer) de la Cryptomonnaie. ”

Les entreprises les+ influentes de la Silicon Valley, aux côtés de sociétés de Soins de santé, de contractants du Renseignement Américain et de la Fondation Commons Project, soutenue par le Forum Economique Mondial, ont récemment lancé l’Initiative Mondiale d’Accréditation des Vaccins.

Les ambitions de cette initiative vont bien au-delà des Vaccins et auront des implications majeures pour les Libertés Civiles :

Jeudi, des Géants de la Technologie ayant des liens étroits avec l’État Américain de Sécurité Nationale – Microsoft, Oracle et MITRE

ont annoncé qu’ils s’étaient associés à plusieurs entreprises de soins de santé pour créer l’Initiative d’Accréditation des Vaccins (VCI), afin de faire avancer la mise en place de Registres Numériques de Vaccination contre le COVID-19.

L’initiative, sur son site web, note que la VCI est un partenariat Public-Privé « qui s’engage à donner aux individus les moyens d’accéder aux registres numériques de vaccination,

afin que les participants puissent “Démontrer leur état de Santé pour Retourner en toute sécurité en Voyage, au Travail, à l’Ecole et dans la Vie” (…).

Les objectifs du réseau sont les suivants :

  • permettre aux individus de comprendre et respecter + facilement les “Exigences” de chaque Destination
  • contribuer à garantir que seuls les Résultats de Laboratoire vérifiables et les Registres de Vaccination provenant de Sources fiables sont présentés pour les Voyages et le Commerce Transfrontaliers. (…)

Un autre partenariat entre la Fondation Commons Project et le FEM, qui lui est apparenté, est le CommonPass.

Le CommonPass, également soutenu par la Fondation Rockefeller, est à la fois un dispositif et une application qui «permettra aux individus d’accéder à leurs Résultats de Laboratoire et à leurs Registres de Vaccination, et de consentir à ce que ces informations soient utilisées pour Valider leur Statut COVID».

Certains membres actuels du CommonPass, dont JetBlue, Lufthansa, Swiss International Airlines, United Airlines et Virgin Atlantic, sont également membres du Common Trust Network. (…)

Le chevauchement entre les Registres Numériques de Vaccination, promus par des initiatives telles que le CommonPass et la VCI, et l’impulsion donnée à un nouveau Système Mondial d’Identité Numérique n’est pas une coïncidence.

En effet, le développeur du cadre des Cartes de Santé SMART de la VCI chez Microsoft Health, Josh C. Mandel, a noté dans sa présentation générale que l’Identité Numérique fait partie intégrante de l’effort de création de Registres Numériques de Vaccination. (…)

Comment fonctionne le CommonPass – thecommonsproject.org

Cependant, ce cadre ne se limitera pas aux informations sur les Soins de Santé, comme l’a dit Mandel.

Dans sa présentation, il note que l’application des Cartes de Santé SMART pourrait bientôt servir de Pièce d’Identité pour des Activités Commerciales, comme la location d’une voiture…

L’utilisation du terme «Portefeuille Numérique» par le cadre de la VCI, pour désigner son Registre Numérique de Vaccination, est également une indication de la Connectivité future à l’Activité Economique.

Les efforts visant à relier l’Identité Numérique, non seulement à l’Activité Economique, mais aussi aux Données de Santé, se sont récemment intensifiés, par exemple avec le projet de GAVI, le Partenariat Alliance du Vaccin (alias GAVI)-Mastercard-Trust Stamp en Afrique :

ce programme, lancé pour la Ière fois en 2018, relie la Plateforme d’Identité Numérique de Trust Stamp au Passeport Bien-être de GAVI-Mastercard,

un registre numérique de vaccination, et au Système de Paiement par clic de Mastercard, fonctionnant avec la Technologie d’IA appelée NuData.

Mastercard et GAVI sont tous deux partenaires de l’Alliance ID2020, qui comprend Microsoft !

Étant donné les spéculations selon lesquelles ces plateformes utiliseraient le Paiement Numérique, en particulier avec la Cryptomonnaie, pour les Activités Financières,

il convient de noter que Microsoft, membre de la VCI, a déposé un Brevet, en 2019, qui permettrait à l’Activité du Corps Humain, notamment les Ondes Cérébrales et la Chaleur Corporelle, d’exploiter (c’est-à-dire de Générer) de la Cryptomonnaie.

Cela implique de relier la Biométrie à l’Activité Financière, entre autres. (…)

Le cadre des Cartes de Santé SMART a été développé par une équipe dirigée par l’architecte en chef de Microsoft Healthcare, Josh Mandel, auparavant Eesponsable de l’Écosystème Informatique de la Santé pour Verily, anciennement Google Life Sciences.

Verily est actuellement très impliquée dans les Tests COVID-19 à travers les États-Unis, en particulier en Californie, et relie les résultats des “Bénéficiaires” des Tests à leurs Comptes Google. (…)

Il est particulièrement inquiétant de constater que Verily, et par extension Google, a créé le projet Baseline qui recueille depuis 2017 des Informations Génétiques Exploitables, en mettant l’accent sur la Santé de la population, auprès des participants…

Au cours du processus du COVID-19, le Projet Baseline est devenu une composante importante des efforts de Verily en matière de Tests COVID-19,

ce qui soulève la possibilité troublante que Verily ait obtenu des Données Génétiques américaines par le biais de ses activités de Test COVID-19.

Bien que Verily n’ait pas abordé cette possibilité directement, il convient de noter que Google est fortement impliqué dans l’Acquisition de Données Génomiques depuis plusieurs années.

Par exemple, en 2013, Google Genomics a été fondé dans le but de Stocker et Analyser les données ADN sur les Serveurs Google Cloud.

Désormais connue sous le nom de Cloud Life Sciences, la filiale de Google a, depuis, Développé des Algorithmes d’IA qui peuvent «Construire votre Séquence de Génome» et «Identifier toutes les Mutations qu’un individu Hérite de ses Parents».

Google a également des liens étroits avec les sociétés de Test ADN les + connues aux États-Unis, comme Ancestry.com.

Ancestry, récemment rachetée par le géant Blackstone (!), partage ses données avec une Filiale Secrète de Google qui utilise les Données Génomiques pour développer des thérapies de prolongation de la vie.

En outre, Anne Wojcicki, l’épouse du Cofondateur de Google, Sergey Brin, est la cofondatrice et PDG de la société de Tests ADN 23andMe ; elle est également la sœur de Susan Wojcicki, PDG de la société YouTube, Propriété de Google !

Google et la majorité des Financeurs de la VCI – Microsoft, Salesforce, Cerner, Epic, la Mayo Clinic, MITRE Corporation et Change Healthcare – sont également des membres importants de la Coalition COVID-19 Healthcare, dirigée par MITRE.

Parmi les autres membres de cette coalition figurent In-Q-Tel de la CIA et la société d’Exploration de Données Palantir, liée à la CIA, ainsi qu’une Myriade de sociétés de Soins de santé. (…)

Le fait que cette coalition et la VCI soient intimement liés à MITRE Corporation est significatif, étant donné que MITRE est un contractant bien connu du gouvernement américain, en particulier de la CIA et d’autres Agences de Renseignement, qui a développé des Technologies de Surveillance et de Biométrie orwelliennes, dont plusieurs sont maintenant axées sur le COVID-19.

3 jours seulement avant l’annonce publique de la création de la VCI, Microsoft Healthcare et Google Verily ont annoncé un partenariat avec le MIT et le Broad Institute de Harvard pour partager les données du cloud et les Technologies d’IA des entreprises avec un «réseau mondial de + de 168 000 partenaires dans le domaine de la santé et des sciences de la vie» afin d’accélérer la plate-forme Terra.

Terra, développé à l’origine par le Broad Institute et Verily, est un « cosystème de données ouvert» axé sur la Recherche Biomédicale, en particulier dans les domaines de la Génomique du Cancer, de la Génétique des Populations et de la Génomique Virale.

Les Données Biomédicales recueillies par Terra comprennent non seulement des Données Génétiques, mais aussi des images médicales, des Signaux Biométriques et des Registres Médicaux électroniques.

Google, grâce à son partenariat avec le Pentagone annoncé en septembre dernier, a décidé d’utiliser l’analyse de ces données pour «Diagnostiquer de manière Prédictive» des Maladies telles que le Cancer et le COVID-19 (!).

Des Entreprises Militaires Américaines, telles qu’Advanced Technology International, ont mis au point des appareils portables qui appliquent cette technologie de Diagnostic “Prédictif” basée sur l’IA aux diagnostics du COVID-19.

Le Diagnostic “Prédictif” du COVID-19 est également une ambition d’une autre société qui soutient la VCI, Salesforce.

Salesforce est l’une des 3 sociétés qui ont créé COVID 360, que le vice-président senior de Salesforce, Bob Vanstraelen, décrit comme une solution complète et gratuite de Traitement du Coronavirus pour les patients et les citoyens à risque, hébergée sur Salesforce Health Cloud

et réalisée par la branche Israélienne de Deloitte et par la société Israélienne Diagnostic Robotics, spécialisée dans l’IA liée aux Renseignements.

COVID 360 utilise la plateforme de “Prévisions” Cliniques de Diagnostic Robotics et l’applique au COVID-19, afin que les agences gouvernementales ou les “gardiens” (?) puissent Identifier les Individus « à Proximité d’un Cas Potentiel de Coronavirus positif »

et Prescrire des Tests de Dépistage et/ou des Régimes de Traitement du Coronavirus, sur la base d’un Profil de Risque généré par COVID 360 !

Diagnostic Robotics et Salesforce sont tous deux membres de la Coalition COVID-19 Healthcare, gérée par MITRE...

Partenaires de l’Initiative d’Accréditation des Vaccins – vaccinationcredential.org

Marc Benioff, fondateur, président et PDG de Salesforce, était auparavant vice-président chez Oracle.

Oracle, un autre Financeur de la VCI, a été créé en tant que dérivé d’un projet de la CIA du même nom ; ses cadres supérieurs ont des liens étroits avec l’Administration Trump sortante ainsi qu’avec le Gouvernement Israélien.

Bien que l’histoire de Benioff avant Saleforce soit significative pour une entreprise liée à la CIA comme Oracle, les liens étroits de Benioff avec le Forum Economique Mondial méritent également un examen + approfondi.

Benioff est non seulement membre du Conseil d’Administration du FEM, mais il est également le Président inaugural du Centre pour la Quatrième Révolution industrielle du Forum, une « révolution » que son architecte et fondateur du FEM, Klaus Schwab, définit comme une Fusion des Identités Physiques, Numériques et Biologiques des humains.

Benioff est également le Propriétaire et Coprésident du magazine Time, qui a récemment publié un numéro entier consacré à la Promotion de la 4ème Révolution Industrielle et de la Grande Réinitialisation soutenue par le WEF!

Benioff est également membre du Conseil pour un Capitalisme inclusif, une Collaboration entre le Vatican et les Oligarques visant à créer un «système économique + inclusif, durable et fiable» pour le XXIème siècle.

Aux côtés de Benioff, on trouve des personnalités bien connues telles que Lynn Forester de Rothschild (proche collaboratrice de Jeffrey Epstein et des Clinton), Mark Carney (Envoyé Spécial des Nations Unies pour l’Action Climatique et ancien Gouverneur de la Banque d’Angleterre) et William Lauder (président exécutif d’Estée Lauder, neveu de Ronald Lauder, membre de Mega Group), ainsi que les dirigeants de MasterCard, Visa, Dupont, Merck, Johnson & Johnson, BP et Bank of America.

Sont également présents les Dirigeants des Fondations Ford et Rockefeller. (…) “

Source : https://reseauinternational.net/la-silicon-valley-et-une-fondation-soutenue-par-le-forum-economique-mondial-annoncent-une-initiative-mondiale-pour-les-registres-de-vaccination-contre-le-covid-19/

 
Partagez la Connaissance ...
20
20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...