Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Heil Hitler

le Grand Sarcasme du Despotisme Covidien : Jubilatoire à Lire, un peu moins à Vivre…

” La semaine dernière, ici dans la “nouvelle normalité” en Allemagne, le gouvernement (qui, il va sans dire, ne ressemble en rien au régime nazi ou à tout autre régime totalitaire)
a mis en place un système de ségrégation sociale qui interdit à toute personne refusant de se conformer publiquement à l’idéologie officielle de la “nouvelle normalité” de participer à la société allemande.
Désormais, seules les personnes munies d’un “carnet de vaccination” officiel ou de la preuve d’un test PCR négatif sont autorisées à s’asseoir et à manger au restaurant, à faire des achats dans des magasins “non essentiels”, à aller dans des bars, au cinéma ou ailleurs.
La facilité avec laquelle les autorités allemandes ont mis en œuvre la nouvelle idéologie officielle,
et le fanatisme avec lequel elle a été adoptée par la majorité des Allemands, m’ont quelque peu choquée.
J’avais naïvement pensé que, compte tenu de leur histoire, les Allemands seraient parmi les Iers à reconnaître un mouvement totalitaire naissant fondé sur des mensonges de Goebbel
(c’est-à-dire des statistiques manipulées sur les “cas” et les “décès” du Covid)
et qu’ils y résisteraient en masse,
ou qu’ils prendraient au moins le temps de remettre en question les mensonges que leurs dirigeants leur aboyaient hystériquement.
Je n’aurais pas pu me tromper davantage.
Au point où j’en suis, j’attends la nouvelle de la création de “camps de désinfection” de masse pour résoudre la “question des non-vaccinés”. ”

Le 1er avril 1933, peu après la nomination d’Hitler au poste de chancelier, les nazis ont organisé un boycott des commerces juifs en Allemagne. Les membres des troupes d’assaut (“die Sturmabteilung”, ou le “département des tempêtes”, comme j’aime à les appeler) se tenaient devant les magasins appartenant à des Juifs avec des pancartes en lettres gothiques sur lesquelles on pouvait lire “Allemands ! Défendez-vous ! N’achetez pas aux Juifs !”

Le boycott lui-même fut un désastre total – la plupart des Allemands l’ignorèrent et continuèrent à vivre leur vie – mais ce fut le début de la persécution officielle des Juifs et du totalitarisme dans l’Allemagne nazie.

La semaine dernière, ici dans la “nouvelle normalité” en Allemagne, le gouvernement (qui, il va sans dire, ne ressemble en rien au régime nazi ou à tout autre régime totalitaire) a mis en place un système de ségrégation sociale qui interdit à toute personne refusant de se conformer publiquement à l’idéologie officielle de la “nouvelle normalité” de participer à la société allemande. 

Désormais, seules les personnes munies d’un “carnet de vaccination” officiel ou de la preuve d’un test PCR négatif sont autorisées à s’asseoir et à manger au restaurant, à faire des achats dans des magasins “non essentiels”, à aller dans des bars, au cinéma ou ailleurs.

Voici un avis tiré du site Web du Prater, un jardin à bière populaire de Berlin : Bien sûr, il n’y a absolument aucune comparaison valable à faire entre ces deux événements, ou entre l’Allemagne nazie et la “nouvelle normalité” en Allemagne, et je ne voudrais jamais laisser entendre qu’il y en a une. 

Ce serait illégal dans cette “nouvelle normalité” allemande, car cela serait considéré comme “relativiser l’Holocauste”, sans parler du fait d’être “anti-démocratique et/ou de délégitimer l’État d’une manière qui met en danger la sécurité”, ou autre.

De plus, ce n’est pas comme s’il y avait des gorilles des SA devant les magasins et les restaurants avec des pancartes disant “Allemands ! Défendez-vous ! Ne vendez pas aux personnes non vaccinées et non testées !”

C’est juste qu’il est désormais illégal de le faire, c’est-à-dire de vendre quoi que ce soit à ceux d’entre nous que les médias et le gouvernement ont systématiquement stigmatisés comme des “négationnistes du Covid” parce qu’ils ne se sont pas convertis à la nouvelle idéologie officielle et ne se sont pas soumis à la “vaccination” ou au “test”.

Protester contre la nouvelle idéologie officielle est également illégal dans la “nouvelle normalité” allemande. OK, je pense que je devrais probablement reformuler cela. Je ne veux certainement pas désinformer qui que ce soit. Protester contre la “nouvelle normalité” n’est pas illégal en soi.

Vous avez tout à fait le droit de demander un permis pour protester contre les “restrictions du Covid”, à condition que tous les participants à votre manifestation portent un masque N95 d’aspect médical et se tiennent à une distance de 1,5 mètre de tous les autres manifestants portant un masque médical…

ce qui revient à autoriser les manifestations contre le racisme, à condition que les manifestants portent tous des robes du Ku Klux Klan et interprètent un karaoké chorégraphié de “Sweet Home, Alabama” de Lynyrd Skynyrd.

Qui a dit que les Allemands n’avaient pas de sens de l’humour ? Je ne veux pas pointer du doigt les Allemands. Il n’y a rien de fondamentalement totalitaire, ou fasciste, ou robotiquement autoritaire et hyper-conformiste chez les Allemands, en tant que peuple.

Le fait que la grande majorité des Allemands aient claqué des talons et commencé à suivre aveuglément les ordres, comme ils l’ont fait dans l’Allemagne nazie, au moment où la “nouvelle normalité” a été introduite l’année dernière, ne signifie pas que tous les Allemands sont fascistes par nature.

La plupart des Américains ont fait la même chose. Tout comme les Britanniques, les Australiens, les Espagnols, les Français, les Canadiens, et une longue liste d’autres !

C’est juste que, eh bien, il se trouve que je vis ici, donc j’ai observé de près la transformation de l’Allemagne en “nouvelle normalité” allemande, et cela m’a définitivement impressionné.

La facilité avec laquelle les autorités allemandes ont mis en œuvre la nouvelle idéologie officielle, et le fanatisme avec lequel elle a été adoptée par la majorité des Allemands, m’ont quelque peu choquée.

J’avais naïvement pensé que, compte tenu de leur histoire, les Allemands seraient parmi les Iers à reconnaître un mouvement totalitaire naissant fondé sur des mensonges de Goebbel (c’est-à-dire des statistiques manipulées sur les “cas” et les “décès” du Covid) et qu’ils y résisteraient en masse, ou qu’ils prendraient au moins le temps de remettre en question les mensonges que leurs dirigeants leur aboyaient hystériquement.

Je n’aurais pas pu me tromper davantage.

Nous voici, plus d’un an plus tard, et les serveurs et les employés de magasins “vérifient les papiers” pour imposer la conformité à la nouvelle idéologie officielle. (Et, oui, la “nouvelle normalité” est une idéologie officielle. Quand on enlève l’illusion d’un fléau apocalyptique, il n’y a pas d’autre description possible).

Des personnes en parfaite santé et portant un masque médical font la queue dans les rues pour être “vaccinées” à titre expérimental. Des magasins et des restaurants en faillite ont été transformés en “stations de test PCR”. Le gouvernement débat de la “vaccination” obligatoire des enfants en maternelle

Des escouades d’intervention arrêtent des octogénaires pour avoir pique-niqué sur le trottoir sans autorisationEt ainsi de suite.

Au point où j’en suis, j’attends la nouvelle de la création de “camps de désinfection” de masse pour résoudre la “question des non-vaccinés”.

Oups … c’est reparti, “relativiser l’Holocauste”. Il faut vraiment que j’arrête de faire ça. Les Allemands prennent ce genre de choses très au sérieux, surtout avec Israël qui subit des attaques incessantes de la part des gens désespérément appauvris qu’il a enfermés dans un énorme ghetto fortifié et qu’il nettoie ethniquement de manière auto-défensive…

Mais, sérieusement, il n’y a aucune similitude entre l’Allemagne nazie et la “nouvelle normalité” en Allemagne. Bien sûr, les deux systèmes ont suspendu la constitution, déclaré un “état d’urgence” national permettant au gouvernement de gouverner par décret, inondé les masses de propagande insensée et de “faits scientifiques” manipulés, interdit les protestations, criminalisé la dissidence, mis en place une variété de rituels et de symboles publics, et un système de ségrégation sociale, pour imposer la conformité à leurs idéologies officielles, et diaboliser quiconque refusait de s’y conformer …

Mais, à part cela, il n’y a aucune similitude, et quiconque suggère qu’il y a une similitude est un dangereux extrémiste social déviant qui doit probablement être mis en quarantaine quelque part, ou peut-être traité d’une autre manière “spéciale”.

De +, les 2 idéologies sont complètement différentes.

L’une était une idéologie totalitaire fanatique basée sur une supériorité raciale imaginaire et l’autre est une idéologie totalitaire fanatique basée sur une “peste apocalyptique” imaginaire… alors de quoi est-ce que je parle ?

En plus de ça, pas de croix gammée, hein ? Pas de croix gammée, pas de totalitarisme ! Et personne n’assassine en masse les Juifs, que je sache, et c’est ce qui est essentiel, après tout !

Donc, peu importe. Ignorez tous les trucs dingues que je viens de vous dire sur la “nouvelle normalité” en Allemagne. Ne vous inquiétez pas non plus pour la “nouvelle normalité” en Amérique. Ou la “nouvelle normalité” en Grande-Bretagne. Ou la “nouvelle normalité” ailleurs.

Faites-vous “vacciner” expérimentalement. Faites “vacciner” vos enfants à titre expérimental. Prouvez votre loyauté au Reich… pardon, je voulais dire au capitalisme mondial. 

Ignorez ces rapports de personnes mourant et souffrant d’effets secondaires horribles.

Portez votre masque. Portez-le pour toujours. Dieu sait quels autres virus existent, qui n’attendent que de souiller vos fluides corporels et de vous causer une maladie semblable à la grippe, ou de vous abattre dans la fleur de l’âge, à 70 ou 80 ans… et, Jésus, j’ai failli oublier les “longs Covid”.

En soi, c’est certainement suffisant pour justifier une restructuration radicale de la société afin qu’elle ressemble à un parc à thème hospitalier haut de gamme dont le personnel est composé de fascistes paranoïaques au visage souriant, vêtus de combinaisons Hazmat fantaisistes !

Oh, et gardez vos “papiers de vaccination” en ordre. On ne sait jamais quand on devra les montrer à un fonctionnaire à l’aéroport, dans un magasin, dans un restaurant, à son patron, à son propriétaire, à la police, à sa banque, à son fournisseur d’accès, à son rendez-vous sur Tinder… ou à toute autre figure d’autorité de la “nouvelle normalité”.

Je veux dire, vous ne voulez pas être pris pour un “négationniste du Covid”, ou un “anti-vaxx”, ou un “théoricien du complot”, ou tout autre type de déviant idéologique, et être banni de la société, n’est-ce pas ? “

Source : https://www.aubedigitale.com/cj-hopkins-salutations-depuis-la-nouvelle-normalite-en-allemagne/

 
Partagez la Connaissance ...
20
20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...