Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
fous d'Arkham Batman Joker

Sur les rails de la “Grande Réinitialisation” : le petit Train de l’Horreur

” La Crise sanitaire (et économique !) actuelle constitue l’étape finale du processus de Déclassement à grande échelle qui a débuté en 2008.
Il faut voir le cocktail de mesures pseudo-sanitaires caractérisant l’Absurdistan Autoritaire, non pas comme une formidable accumulation d’Erreurs et d’Incompétence,
mais comme une Volonté de Démolition Economique et Sociale Contrôlée.
il s’agit d’une volonté froide, calculatrice et délibérée d’Eradiquer la Classe Moyenne de notre société.
Près de la moitié des Télétravailleurs avoue avoir eu des difficultés à se Déconnecter du travail et + d’ I/3 ont constaté une Augmentation de leur niveau de Stress et de leur Charge Mentale.
Il sera facile à l’employeur de Généraliser le Paiement à la Tâche, plutôt qu’en fonction du Temps de Travail.
Pour le Capital Financier Occidental, la généralisation du Télétravail permet de s’affranchir rapidement et durablement des Contraintes Légales de la Législation du Travail
et donc de Réduire drastiquement le Coût du travail.
Comment se Révolter de manière Organisée, quand on Travaille Seul chez Soi ?!
C’est assurément la + efficace des stratégies, afin de prévenir la naissance et l’essor de la Solidarité et de l’Organisation de Classe qui ont caractérisé le Prolétariat lorsqu’il travaillait dans de grandes Unités Industrielles…
Cette Destruction Préventive et Systématique des moyens de Résistance promet d’être d’autant + efficace, si les moyens de Communication Virtuels sont Surveillés et Verrouillés par les « élites », en cas de Fronde d’Individus Isolés Récalcitrants. ”

” (…) La Crise sanitaire (et économique !) actuelle constitue l’étape finale du processus de Déclassement à grande échelle qui a débuté en 2008.

+ encore que les politiques mises en œuvre au cours de la dernière décennie, celles mises en place au cours des derniers mois sont particulièrement actives et volontaristes. Il ne s’agit pas d’assister passivement à ce déclassement inéluctable, mais de le favoriser et de l’accélérer de manière extrêmement proactive, afin de le diriger dans la direction voulue.

Par conséquent, il faut voir le cocktail de mesures pseudo-sanitaires caractérisant l’absurdistan autoritaire, non pas comme une formidable accumulation d’Erreurs et d’Incompétence, mais comme une Volonté de Démolition Economique et Sociale Contrôlée.

Pour les observateurs intelligents familiers avec les principes de l’Economie Politique, il s’agit d’une «volonté froide, calculatrice et délibérée d’Eradiquer la Classe Moyenne de notre société ».

La fraction sincère des Communistes utopiques que sont les conseillistes remarquent avec raison le lien étroit entre le Télétravail et le statut de l’auto-entrepreneur :

ce dernier est, depuis sa création, un Artisanat au Rabais qui fait du salarié (qui bénéficiait d’un contrat de travail relativement stable et sécurisant), un entrepreneur individuel en proie à la Précarité et à l’Incertitude.

Le Télétravail offre assurément les meilleures conditions pour le Patronat lui permettant de généraliser à grande échelle un statut de Contractant travaillant à domicile, en lieu et place des traditionnels contrats de travail entrepreneur/salarié, où ce dernier travaille pour son employeur de manière relativement encadrée, sécurisante et routinière.

Selon une enquête récente de Malakoff Médéric Humanis, près de 3 télétravailleurs sur 4 se disent satisfaits du télétravail, malgré certains dangers soulignés par le cabinet :

près de la moitié des télétravailleurs avoue avoir eu des difficultés à se Déconnecter du travail et + d’ I/3 ont constaté une Augmentation de leur niveau de Stress et de leur Charge Mentale.

Le Travail à Domicile, s’il peut, au Ier abord, sembler Libérateur et Flexible, ne s’en retournera pas moins inévitablement contre le « libre-contractant » qui l’aura adopté.

Il sera en effet facile à l’employeur de Généraliser le Paiement à la Tâche, plutôt qu’en fonction du Temps de Travail : « il faut absolument me faire ça, ça et ça », quand bien même l’exécution de ces tâches viendrait à s’étaler sur 10, 12 ou même 14 heures quotidiennes…

Pour le Capital Financier Occidental, la généralisation du Télétravail permet de s’affranchir rapidement et durablement des Contraintes Légales de la Législation du Travail et donc de Réduire drastiquement le Coût du travail.

Elle permettra au Capital de faire Travailler ses Esclaves + longtemps, tout en rendant impossible le contrôle de la durée du travail (reléguée à la sphère privée et de toute façon jugée comme librement consentie…) et cela, tout en Brisant les Capacités de Résistance des « contractants » individuels.

Comment se Révolter de manière Organisée, quand on Travaille Seul chez Soi ?! C’est assurément la + efficace des stratégies, afin de prévenir la naissance et l’essor de la Solidarité et de l’Organisation de Classe qui ont caractérisé le Prolétariat lorsqu’il travaillait dans de grandes Unités Industrielles…

Cette Destruction Préventive et Systématique des moyens de Résistance promet d’être d’autant + efficace, si les moyens de Communication Virtuels sont Surveillés et Verrouillés par les « élites », en cas de Fronde d’Individus Isolés Récalcitrants.

Assurément, une société Hybride Totalitaire, à mi-chemin du Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley et de 1984 de Georges Orwell, est sur le point d’advenir ! (…)

Comme le remarquent également les conseillistes (mais sans en tirer toutes les conclusions logiques), les milieux d’affaires occidentaux souhaitent voir l’expérience du télétravail se poursuivre au-delà de la pandémie, comme le souhaitent 89 % des 300 entreprises sondées dans une enquête du géant du conseil immobilier Cushman&Wakefield, réalisée en avril dernier,

aussi du point de vue de la réalisation de considérables économies sur la Location de Locaux tertiaires (loyers, Energie, Communications, Assurances) et leurs coûts annexes (Santé au travail, Restauration Collective, Locaux Syndicaux).

Leur idéal se ramène donc à « vider les tours » dont le taux d’occupation accuse d’ailleurs une baisse considérable de 60 à 40 % au cours des 2 dernières décennies et dont l’avenir apparaît comme irrémédiablement hypothéqué (…).

/

Mais pourquoi risquer la Ruine d’une constellation de Petits Commerces, avec les Conséquences Economiques et Sociales Apocalyptiques que l’on peut en attendre ?

Ces décisions ne sont pas absurdes du point de vue de « nos » élites, même (pour ne pas dire surtout…) sur le plan économique :

si l’on prend l’exemple des stations de ski, une saison hivernale ruinée permettrait aux Grandes Banques de reprendre la main sur les Indépendants du ski, les sociétés de remontées mécaniques et le tissu d’Artisans et de Commerçants gravitant autour.

Ces derniers sont souvent de petites affaires familiales qui tournaient bien et n’avaient + de prêts en cours : après une telle débâcle, ils auront besoin d’Aides Asservissantes pour essayer de Sauver leur affaire… Cette conclusion vaut également pour de nombreux petits commerces « non essentiels ».

C’est pour le Capital financier une façon d’aller chercher l’Argent où il en reste encore un peu et d’opérer la Transition vers de nouveaux Actifs, pour Compenser la Dette Publique en sursis dont il faut rapidement se désengager et à laquelle il faut trouver des Investissements de Substitution, avant qu’elle n’implose.

Cela permet aussi au Capital financier de s’Engraisser sur le dos de la Petite Bourgeoisie et donc de se « dédommager », au moins partiellement, des colossales Pertes Financières à venir dans des secteurs majeurs, hier encore porteurs, comme l’automobile, l’Aéronautique et le transport aérien…

Acquérir des Fonds de Commerce et Prolétariser leurs Propriétaires, un vaste Programme !

+ que jamais, nos élites se servent du Prétexte de la pandémie du COVID-19 qu’elles ont su prolonger par des confinements partiels, aussi économiquement meurtriers que sanitairement inefficaces, pour instaurer dans la durée une Dictature sanitaro-Sécuritaire et faire main-basse sur les Actifs qui peuvent présenter un intérêt dans une Economie Ravagée, post-industrielle et post-société-de-consommation.

Et pour cela, elles appliquent les recettes idéologiques éprouvées du fascisme, à l’instar de cette maxime d’Hermann Göring, fondateur de la Gestapo : « Et si vous pouvez trouver quelque chose pour les Effrayer, vous pouvez leur faire tout ce que vous voulez ».

La conclusion est que nous sommes à l’évidence Gouvernés par des Psychopathes chargés de perpétrer un gigantesque Hold up Economique au service du Capital financier…

Paupériser toujours davantage les simples Travailleurs, Prolétariser les Cadres et la petite Bourgeoisie, c’est en ceci que consiste le « grand reset » dont nous vivons aujourd’hui la Ière phase ! (…)

/

« Je quitte un métier que j’aimais, car vous avez fini de Dénaturer la Noble mission pour laquelle je m’étais engagé. Je quitte la Police Nationale pour les mêmes raisons que j’y suis entré : la Défense des Libertés individuelles et de l’Intérêt Général. (…)

Je constate qu’il n’est + question, pour le Peuple, d’obéir aux Lois auxquelles il a lui-même consenti et que le rôle de sa Police n’est + de Protéger ses Libertés, mais plutôt de les Annihiler, comme le ferait le + Vil des Oppresseurs. (…)

Peut-on encore parler d’une Police Républicaine quand il ne s’agit-il + que d’une Milice au service de votre Autoritarisme ? (…)

Les Policiers sont dès lors au service d’un Président de la République qui les utilise pour Réprimer avec Violence tout Mouvement Social Contestataire tel que les Gilets Jaunes, mais également les Infirmières, les Pompiers, les Médecins, les Avocats,

au lieu de leur permettre d’exprimer leurs Revendications de manière Encadrée et Sécurisée. (…)

On nous détourne de nos vraies Missions qui sont de poursuivre les Délinquants et les Criminels, et d’Assurer la Paix et la sécurité de nos concitoyens. (…)

Depuis la crise COVID-19, les Policiers sont désormais exclusivement affectés au Contrôle Social, et non + au respect du Code Pénal ».

Un autre ex-Policier ayant démissionné 20 ans auparavant déclarait pour sa part que, déjà à l’époque, le Peuple était vu « comme un Ennemi, une Menace qu’il faut Contrôler, Asservir… »

« Changer de Gouvernement, de Députés ne changera rien, c’est tout un Système Bureaucratique, de Copinage, de service à la bourgeoisie qu’il faut Détruire…

Et comme je le dis régulièrement à propos des sois disant bons flics qui existent, ceux-là ont déjà Démissionné ou se sont Suicidés…

La plupart de ceux qui restent ne sont là que pour la Paie Garantie à la fin du mois, la Retraite Anticipée et certains, même, pour user de Violence en toute Légalité… »

Les Policiers de la trempe de Mr Langlois, qui a tenu bon 2 années entières contres les Crapules qui disent « gouverner au nom du peuple » ainsi que contre leurs relais régionaux (sa hiérarchie, à laquelle il s’est opposé à de multiples reprises), sont donc à l’évidence une espèce en voie de Disparition…

Ce que veulent nos élites, ce sont des Contingents de Brutes Dociles et Ecervelées, rendues Intouchables pour être capables de Réprimer par la Force, sans états d’âme, les mouvements sociaux présents et à venir… (…)

Sous couvert d’anonymat, un ministre lâche : « La Fronde des Petits Patrons menace.  Je suis très inquiet, les gens n’en peuvent +. Lorsque les gens n’ont + rien à Perdre, c’est là que ça devient Dangereux. ça va Péter ». (…) “

/

Source : https://les7duquebec.net/archives/265444

 
Partagez la Connaissance ...
20
20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...