Atlantide Atlantes

Quand les Cieux s’Assombrissent… un fragment d’Histoire des Calamités Terrestres (voire Cosmiques) et de leur incidence sur les Civilisations

” La prochaine fois que vous pensez que votre Vie est Rude, imaginez ce qu’elle pouvait être quand une partie de la Terre fut plongée dans un Cataclysme : même une fois la Catastrophe terminée, il s’ensuivit une Décennie de Douleur et de souffrance.
Vous vous réveillez un lundi matin sous un Ciel Sombre, Lugubre et Morose. Pour le 547ème jour Consécutif.
I8 mois + tôt, vous étiez un agriculteur laborieux, prêt pour une nouvelle saison de récolte abondante…
Mais c’est alors que les Cieux s’Assombrirent. Et ils sont restés sombres du début de l’année 536 à 537.
Le Soleil était Masqué par un Voile obscur et des Millions de personnes ont dû plisser les yeux, Respirer un Air Etouffant, Endurer la Famine, les Epidémies et les Migrations…
Le compte-rendu de Procope décrit de façon tellement Saisissante un Régime Ploutocratique, avec toute sa Violence, sa Corruption, ses Trahisons, sa Cruauté et son Incompétence que cela vaut la peine de le citer en détail.
Évidemment, toute ressemblance avec notre époque Moderne est purement Fortuite !
Procope établit clairement un lien entre Abus Politiques et Calamités.
Tout a été déclenché par un Changement Climatique Rapide et Radical, en précisant qu’au printemps 536, une Eruption Volcanique a déclenché le Petit Age Glaciaire de l’Antiquité Tardive.
Et ses Ramifications, auxquelles s’ajoutent les Eruptions qui ont suivi en 540 et 547, ont été Dévastatrices.
Si l’Epidémie de Peste bubonique du VIème siècle est moins connue que la Réapparition de la Maladie au XIVème siècle,
la Ière a néanmoins Détruit au moins I/3 de la Population de l’Empire Romain d’Orient, ce qui a entraîné son Effondrement. ”

La prochaine fois que vous pensez que votre Vie est Rude, imaginez ce qu’elle pouvait être quand une partie de la Terre fut plongée dans un Cataclysme. Même une fois la Catastrophe terminée, il s’ensuivit une Décennie de Douleur et de souffrance.
Vous vous réveillez un lundi matin sous un Ciel Sombre, Lugubre et Morose. Pour le 547ème jour Consécutif.

I8 mois + tôt, vous étiez un agriculteur laborieux, prêt pour une nouvelle saison de récolte abondante… Mais c’est alors que les Cieux s’Assombrirent. Et ils sont restés sombres, jour après jour, mois après mois, du début de l’année 536 à 537 [après J.-C. – NdT].

Dans une grande partie de l’Europe de l’Est et dans toute l’Asie, le printemps a précédé l’été et l’automne a laissé place à l’hiver, sans un seul jour d’Ensoleillement. Le Soleil était Masqué par un Voile obscur et des Millions de personnes, dans les pays les + peuplés du monde, ont dû plisser les yeux, Respirer un Air Etouffant et Perdre presque toutes les Récoltes sur lesquelles elles comptaient…

Il ne s’agit pas de l’intrigue d’une série télévisée dystopique ou d’une production fantastique de type docufiction.

L’Année la + noire, avant la Décennie la + noire

Voici le sinistre récit que Procope, un érudit éminent qui devint le principal historien Byzantin du VIème siècle, fit dans son History of Wars [en Français, Les Guerres de Justinien qui comprennent 3 volumes : Les Guerres Perses, Les Guerres Vandales, et Les Guerres Goths » – NdT] :

« Parce que tout au long de cette année, le Soleil a émis un rayonnement sans éclat, semblable à celui de la Lune, et on eût dit que le Soleil était en éclipse, étant donné que les rayons qu’il dispensait n’étaient ni lumineux ni semblables à ceux qu’il a l’habitude de diffuser […] Et à partir du moment où cette chose s’est produite, les hommes n’ont été Libérés ni de la Guerre, ni de la Peste, ni d’aucune autre chose menant à la Mort. »

Note du traducteur : Et Procope ajoute immédiatement après : « Et c’était l’époque où Justinien était dans la I0ème année de son règne. »

Est-ce à dire que Procope faisait le lien entre le Caractère Despotique de Justinien et les Bouleversements Climatiques ? Pour avoir un début de réponse, le lecteur peut consulter l’ouvrage Les changements Terrestres et la Connexion Anthropocosmique, au Chapitre 34 – «Les preuves historiques d’une connexion anthropocosmique» :

« Le compte-rendu de Procope décrit de façon tellement Saisissante un Régime Ploutocratique, avec toute sa Violence, sa Corruption, ses Trahisons, sa Cruauté et son Incompétence que cela vaut la peine de le citer en détail. Évidemment, toute ressemblance avec notre époque Moderne est purement Fortuite. » (…)

« Procope établit clairement un lien entre Abus Politiques et Calamités. À cet égard, il ne différait pas des autres Chroniqueurs. Tous établirent ce Parallèle, simplement parce qu’ils furent les Témoins Directs de ces 2 types de Catastrophes, et qu’ils les vécurent en personne, pendant des années. » ~

Quelques 1 500 ans + tard, l’Historien Médiéviste Michael McCormick, de l’université de Harvard, est parvenu à une conclusion tout aussi sombre, non seulement sur cette terrible année 536, mais aussi sur la terrible décennie qui a suivi. 

Comme l’a précisé McCormick à AccuWeather, tout a été déclenché par un Changement Climatique Rapide et Radical, en précisant qu’au printemps 536, une Eruption Volcanique a déclenché le Petit Age Glaciaire de l’Antiquité Tardive. Et ses Ramifications, auxquelles s’ajoutent les Eruptions qui ont suivi en 540 et 547, ont été Dévastatrices.

Jason Anderson, 42 ans, prend des photos alors que le Soleil perce la fumée épaisse générée par le Bobcat Fire à San Dimas, en Californie, le 9 septembre 2020.
Des Nuages Brumeux de Fumée provenant de dizaines d’Incendies de Forêt ont, cette semaine-là, Assombri le ciel pour le transformer en une étrange lueur orange sur une grande partie de la Côte Ouest, des conditions qui ont maintenu les Lampadaires Publics Allumés toute la Journée et Plongé les habitants dans l’Inquiétude.

McCormick ajoute : « les Aérosols produits par les grandes éruptions volcaniques ont Bloqué le Rayonnement Solaire, Réduisant ainsi le Réchauffement de la surface de la Terre. » Et il précise que l’analyse du climat effectuée sur la base des cernes des arbres par l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, montre que la Température Estivale moyenne a Diminué de 1,5 à 2,5 degrés Celsius en Eurasie !

Cette baisse de 1,5 à 2,5 degrés Celsius a été causée par l’important nuage de poussière qui a suivi l’éruption. Selon de nombreux témoignages historiques, le ciel est resté obscurci jusqu’à I8 mois, entraînant la funeste période de bouleversements qui distingue l’année 536 de notre ère.

Selon les récits historiques et les analyses de reconstruction du Climat, l’Obstruction du Rayonnement Solaire a gravement affecté les conditions Météorologiques, ce qui a entraîné des Chutes de Neige estivales en Chine et une Baisse Record des Températures jamais vue depuis + de 2 300 ans.

Au Moyen-Orient, en Chine et en Europe, la présence d’un épais Brouillard était un Cauchemar quotidien auquel nul ne pouvait échapper, tandis que selon The Gaelic Irish Annals, les Difficultés Agricoles généralisées se sont traduites en Irlande par une « Disette de pain entre les années 536 et 539 de notre ère ».

Une grande partie de la compréhension des scientifiques sur les impacts de l’éruption du volcan islandais a été découverte au cours du Historical Ice Core Project, un partenariat entre l’université du Maine et l’université de Harvard codirigé par McCormick en collaboration avec le professeur Paul Mayewski du Climate Change Institute. À l’aide d’échantillons de carottes de glace en provenance d’Islande, l’équipe a établi une chronologie archéologique afin de déterminer quand et où en Islande l’éruption volcanique initiale a dû se produire.

Ses impacts ont été généralisés et mortels. McCormick déclare que « Des témoins oculaires antiques rapportent que le Soleil a Cessé de Briller pendant 14 à 18 mois. Le résultat s’est traduit par plusieurs Années de Mauvaises Récoltes et de Famines, lesquels ont provoqué des Migrations et des Turbulences à travers l’Eurasie. »

L’Apparition de la Ière Peste bubonique

Si l’Epidémie de Peste bubonique du VIème siècle est moins connue que la Réapparition de la Maladie au XIVème siècle — connue sous le nom de peste noire — la Ière a néanmoins Détruit au moins I/3 de la Population de l’Empire Romain d’Orient, ce qui a entraîné son Effondrement.

Surnommée la Pandémie de Justinien ou la Peste de Justinien, la Maladie s’est répandue dans toute l’Égypte Romaine, avant d’Infecter le reste du monde, au cours des 200 années qui ont suivi. Selon McCormick, de l’ADN antique a montré que l’agent pathogène responsable de la maladie était Yersinia pestis, la peste bubonique, une maladie des rats et autres rongeurs qui s’est répandue dans les populations humaines.

Note du traducteur : Blâmer les Puces transportées par les Rats pour expliquer la Peste est tout aussi fallacieux que d’attribuer une origine soi-disant naturelle issue d’un pangolin ou d’une chauve-souris pour le Sras-CoV-2, et permet d’éviter de regarder la Réalité en face, à savoir que l’humanité fait face, de manière Cyclique, à des événements totalement Incontrôlables, y compris par les élites autoproclamées :

À la suite des Eruptions Volcaniques qui ont Modifié le Climat et Obscurci l’année 536, McCormick estime que tout concourait à ce que la Peste fasse des Ravages.

Des coulées de lave provenant de l’éruption d’un volcan sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l’Islande, le 29 mars 2021. Les éruptions volcaniques en Islande attirent toujours des foules de personnes qui espèrent s’approcher des coulées de lave.

Bien qu’il ait déclaré qu’il n’existe pas encore de lien précis établi entre l’apparition soudaine du Petit Age Glaciaire de l’Antiquité Tardive et la Peste de Justinien, McCormick a déclaré :

« il semble probable que, par exemple, les Pénuries alimentaires causées par le Refroidissement Soudain dans de nombreuses parties de l’Eurasie ont Affaibli les Populations et les ont rendues + Sensibles à l’Agent Pathogène. »

Selon lui, les Famines ont presque certainement entraîné des Migrations Massives de personnes qui ont probablement transporté la Maladie avec elles.

Comparées aux Epreuves modernes subies à cause [de la soi-disant pandémie de – NdT] Covid-19, les différences sont choquantes. Il ajoute :

« Il faut prendre la période dans son ensemble, [l’année] 536 n’était que le début d’une période très difficile. Vivre la pandémie de peste en + du refroidissement brutal a dû être très éprouvant. Aujourd’hui, le Covid-19 est terrible [mais non, pas tant que cela – NdT], mais comparez-le au taux de mortalité de la peste bubonique. »

McCormick a également souligné le taux de Létalité [«  » au Covid-19 – NdT] de 1,8 % aux États-Unis par rapport au taux de Mortalité de 40 à 60 % pour la peste bubonique pour laquelle il n’existait aucun Traitement.

Quelle a donc été l’Ampleur de ces Eruptions volcaniques ?

De multiples Eruptions ont Bouleversé l’histoire et leurs Traces ont été conservées dans la Glace

Mayewski, un Glaciologue de l’université du Maine, a également été étroitement impliqué dans le Historical Ice Core Project. Il a déclaré à Science Magazine que son équipe a pu analyser 2 000 ans de Catastrophes Naturelles historiques, extraites en Islande d’un forage de 72 mètres qui a permis aux scientifiques d’établir une chronologie historique des taux de concentration de différents éléments.

En utilisant un laser pour découper dans la carotte des tranches de glace de 120 microns, les scientifiques ont pu analyser les augmentations et les diminutions des taux de divers éléments à différents moments de l’histoire pour les associer à des catastrophes, ce qui nous a permis de mieux comprendre ce qui a façonné le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Dans l’échantillon de glace du printemps 536, l’étudiante diplômée Laura Hartman et le volcanologue Andrei Kurbatov ont trouvé des particules microscopiques de verre volcanique, qui correspondent étroitement aux particules de verre trouvées précédemment dans des lacs d’Europe et dans une carotte de glace prélevée au Groenland.

Kurbatov a conclu que le mélange parfaitement désastreux de vents et de conditions météorologiques qui s’est produit en 536 a dû guider le panache à travers l’Europe et jusqu’en Asie, jetant un Voile Glacial, alors que le Brouillard Volcanique « déferlait [sur ces continents – NdT]. »

Selon un article publié en 2015 dans le Smithsonian Magazine, d’autres scientifiques pensent également que l’Eruption islandaise de 536 a émis des cendres épaisses qui se sont répandues dans l’Hémisphère Nord, pompant de grandes quantités de Sulfate dans l’Atmosphère.

En + de cette éruption-ci, d’autres études menées récemment ont suggéré que [l’activité simultanée de – NdT] plusieurs Volcans auraient pu être responsables des Tragédies de cette période.

Le Mont St. Helens, dans l’État de Washington, crache de la fumée, de la suie et des cendres dans le ciel en avril 1980.
Selon les scientifiques, une autre éruption volcanique notable aurait été l’une des + fortes éruptions des 10 000 dernières années, probablement comparable à l’éruption du mont Tambora en 1815.

L’Eruption du mont Tambora a également conduit à une année tout aussi Sombre, puisqu’une grande partie de l’année 1816 a été plongée dans l’Obscurité, entraînant des Chutes sans précédent des Températures et des centaines de Milliers de Décès, dus à l’éruption et à la Famine, elle-même due aux mauvaises Récoltes de cette saison-là.

Cette période a été surnommée « l’année sans été ». Aux États-Unis, la Neige est tombée en juin, à New York et dans le Maine, tandis que dans la région, de fortes Gelées et des Tempêtes de Verglas se sont produites jusqu’en juillet.

Au VIème siècle, l’autre Volcan qui a marqué l’histoire est entré en éruption à environ 8 000 km de l’Islande, en Amérique Centrale, avec une Explosion volcanique + de cent fois + forte que celle du mont Saint Helens en 1980, comme l’a déclaré au National Geographic le chercheur Robert Dull.

Une équipe de scientifiques a publié une étude dans la revue Quaternary Science Reviews qui situe l’emplacement de l’Eruption dans le centre du Salvador à partir de l’Ilopango endormi. Aujourd’hui, un Lac de la taille de 73 kilomètres carrés se trouve dans la Caldeira Volcanique laissée derrière.

Dull, Géologue à l’université luthérienne de Californie, a déclaré : « Il s’agit de la + grande Eruption d’Amérique Centrale à laquelle l’être humain ait jamais assisté. L’importance de l’événement est encore + grande, à la fois la façon dont les Mayas l’ont surmonté et à l’impact qu’il a eu sur ce qui s’est passé ensuite. »

On pense que la Paire d’Eruptions Cataclysmiques s’est Combinée pour déclencher les Années de Maladie, de Famine et de Tragédie de la décennie suivante.

Le Voile de Poussière

À l’aide de techniques de datation historique telles que l’analyse des anneaux de croissance des arbres [dendrochronologie – NdT] et les relevés d’isotopes stables du carbone, les scientifiques ont présenté un modèle permettant de décrire à quel point la Vie était Rude pour les personnes vivant à cette époque.

Le Voile de Poussière, disent-ils, a réduit les niveaux habituels de Rayonnement Solaire, Ruinant ainsi des Années de Récoltes, et « a contribué à des Epidémies de Famine remarquablement Simultanées », laissant les humains avec un manque à long terme de Vitamine D, ce qui a Affaibli leur Santé et leur qualité de vie pendant ces années sombres [littéralement – NdT].

Le Soleil est Obscurci, tandis que de multiples Incendies Brûlent dans l’État du Colorado, ici le 21 octobre 2020, au sud de Lyons.

McCormick a déclaré qu’au fur et à mesure d’une meilleure compréhension des archives climatiques naturelles et des reconstitutions du Petit Age Glaciaire de l’Antiquité Tardive, les scientifiques pourront davantage déterminer comment ce voile de poussière a Radicalement Changé le Climat dans différentes parties de l’Hémisphère Nord. Il a ajouté :

« La Péninsule Arabique, par exemple, pourrait être devenue un peu moins Sèche, tandis que l’effet semble + spectaculaire et Négatif au Nord de la Méditerranée.

Jusqu’à présent, la plupart des enregistrements climatiques naturels à partir desquels le Petit âge glaciaire de l’Antiquité tardive a été reconstitué proviennent d’Eurasie et d’Amérique du Nord, donc de Latitudes + Septentrionales. »

« Ce fut un changement assez radical, qui s’est produit du jour au lendemain. Les témoins de l’époque avaient parfaitement compris ce à quoi ils faisaient face. Ils n’étaient en rien Hystériques et la fin du monde n’était pas le fruit de leur imagination. » “

Source : https://fr.sott.net/article/39164-Quand-les-cieuxs-assombrirent-%E2%80%94-Des-historiens-ont-identifie-la-pire-annee-de-l-histoire-de-l-humanite

 
Partagez la Connaissance ...
20
20

1 thought on “Quand les Cieux s’Assombrissent… un fragment d’Histoire des Calamités Terrestres (voire Cosmiques) et de leur incidence sur les Civilisations

  1. En évocation de ce genre de d’évènement, il existe un film et un livre à peine dystopiques pas trop vieux évoquant la chose se produisant à notre époque (The Road), ayant lu le livre et vu le film en 2009, mon ex-conjointe me disais, si cela se produit, je me suicide, elle qui pourtant avait réussie à me fait lire « mangez le si vous voulez »…bref, merci pour « ce » billet.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...