Ruines Libye

Libye : la Réalité du Terrorisme par les Bombes de l’OTAN et la Fiction de l’Intervention Humanitaire de l’ONU

” D’abord, les États-Unis, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni Financèrent et Armèrent des secteurs Tribaux et groupes Islamistes Hostiles au Gouvernement Libyen,
et Infiltrèrent des Forces Spéciales, en particulier Qataris, pour Propager les Affrontements armés.
Puis ils Attaquèrent la Libye de l’extérieur :
en 7 mois, l’Aviation USA/OTAN effectua 30 000 Raids, dont 10 000 d’Attaque, avec + de 40 000 Bombes et Missiles.
Ainsi se trouva Démoli cet État Africain qui – documentait en 2010 la Banque Mondiale – avait «un haut niveau de Croissance Economique et de Développement Humain»,
et où trouvaient du Travail 2 Millions d’Immigrés, en majorité Africains.
Grâce à l’Export Energétique, l’État Libyen avait Investi à l’Etranger environ 150 Milliards de dollars.
Les investissements Libyens en Afrique étaient déterminants pour le projet de l’Union Africaine de créer des Organismes Financiers, un Marché Commun et une Monnaie Unique.
Les États-Unis et la France voulaient Eliminer Kadhafi, avant qu’il n’utilisât les Réserves d’Or de la Libye
pour créer une Monnaie Panafricaine Alternative au Dollar et au Franc CFA (monnaie imposée par la France à 14 Ex-colonies !).
Avant que n’entrassent en action les Bombardiers, entrèrent en action les Banques :
elles Séquestrèrent les 150 Milliards de dollars investis à l’étranger par l’État Libyen, dont la majeure partie a “disparu”, Bloquant ainsi le Projet Africain…
Le Niveau de Vie de la population s’est Ecroulé et la Libye est devenue la principale Voie de Transit d’un Flux Migratoire Chaotique qui a causé + de Victimes que la Guerre de 2011. ”
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...