Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
Kaboul Saïgon

Les Talibans : 20 ans pour Reconquérir Pacifiquement leur Terre Natale Afghane

” 4 jours frénétiques qui ont conclu la Guérilla Eclair la + étonnante de ces derniers temps. À la manière Afghane:
beaucoup de Persuasion, beaucoup d’Accords Tribaux, aucune colonne de chars, une perte de sang minimale.
En fin de compte, il n’y a pas eu de Bataille pour Kaboul…
Des Milliers de Taliban se trouvaient déjà à l’intérieur de Kaboul – le scénario classique de la Cellule Dormante.
Le gros de leurs forces est resté dans les faubourgs. Une proclamation officielle des Taliban leur ordonnait de ne pas entrer dans la ville qui devait être prise sans Combat, afin d’Eviter les Pertes Civiles.
Sur le plan Géopolitique, ce qui importe, c’est la façon dont les Taliban ont écrit un tout nouveau scénario,
montrant aux Terres de l’Islam ainsi qu’au Sud Global comment Vaincre l’Empire autoréférentiel et supposément invincible des États-Unis et de l’OTAN.
Les Taliban y sont parvenus grâce à la Foi Islamique, à une Patience infinie et à la force de leur Volonté qui a permis à quelque 78 000 Combattants, dont 60 000 Actifs, de se Battre avec une Formation Militaire minimale,
sans le Soutien d’aucun État, sans Force Aérienne ni Technologie de Pointe.
L’Effondrement de l’Armée Nationale Afghane (ANA) était Inévitable :
elle a été « éduquée » à la manière des Militaires Américains : Technologie Massive, Puissance Aérienne massive et Renseignements Locaux au sol quasi Nuls…
Les Taliban s’appuient sur des Accords avec les Anciens des Tribus et les Relations Familiales étendues,
ainsi que sur une approche de Guérilla Paysanne, parallèle à celle des Communistes au Vietnam. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...