Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
rébellion insurrection normalité

la Rébellion ou l’Inaction : le Sens Ardent de la Vie plutôt que la Peur Paralysante de la Mort

” « Tant que les gens ne songent pas à exercer leur liberté, ceux qui veulent les tyranniser le feront, car les tyrans sont actifs et ardents et feront tout, au nom des dieux, des religions et autres, pour enchainer les hommes endormis. » – Voltaire
Les auteurs de cette prise de contrôle génocidaire de la société s’en prennent maintenant aux enfants et tenteront d’en empoisonner autant que possible avec leurs «vaccins».
Seule une nation d’imbéciles lâches et pathétiques permet un sort aussi abominable pour leur propre progéniture sans défense.
Ce type de comportement indique un manque total d’intellect et une ignorance massive de la réalité.
Il indique aussi une indifférence généralisée qui est l’incarnation d’une société malade et immorale.
Blâmer l’ennemi est facile, tandis que le blâme de soi est évité à tout prix,
et cette attitude est encore pire que celle des tyrans :
on s’attend à ce que le mal au sein de la classe dirigeante existe, mais le mal de l’apathie de masse ne peut jamais être accepté ni excusé….
Au cours des derniers mois, les citoyens de ce pays ont pleinement acquiescé à la volonté d’un régime totalitaire et ont mis à nu leurs faiblesses, dues à une peur infondée.
Avec cela, viennent les conséquences de l’inaction, conséquences qui sont toujours à la discrétion des tyrans !
Ce qui s’est passé à ce jour devrait être suffisant pour que quiconque voie la folie d’avoir confiance en un État ou une nation.
Les gens auraient dû reconnaître la nature totalitaire de ce qui se passe mais, hélas, ils sont restés obéissants et passifs, et verront leur monde décimé.
Pour voir l’écriture sur le mur, il faut rechercher et accepter la Vérité, quel que soit le risque que cela comporte !”
Error 404 Democracy

Oligarchie, Ploutocratie et Démocratie

” Les Failles Structurelles du Parlementarisme dit Représentatif, assorties d’une interprétation déficiente du principe de séparation des pouvoirs, se sont spontanément et « naturellement », prolongées en un Système Européen Ploutocratique.
Sur le long terme, le Verrouillage du Pouvoir par ceux qui détiennent la Richesse n’est pas une organisation politique Viable,
car ceux qui détiennent les Richesses ne Créent rien :
ils vivent de l’Accaparement du Travail, de la Créativité et de la Volonté des groupes Productifs de la Société.
Ce système est basé sur la prédominance de l’Avoir sur l’Être, via une relation de Prédation Systématique sur le Vivant.
Le régime Ploutocratique s’est développé à la faveur de la mise en avant, en tant que valeur ultime, des Droits de l’Individu
au détriment de l’existence des Devoirs, seuls à même de générer une Société au sens Politique du terme, et donc une Civilisation.
L’exacerbation des Droits Individuels a permis in-fine d’imposer la Loi du + Fort, selon des règles Financières.
Le pouvoir Exécutif n’est là que pour assurer la Mise en œuvre pratique des Lois générales Votées par le Parlement.
Quant à lui, le pouvoir Judiciaire relève du pouvoir exécutif…
La structure de notre État est donc organisée de façon Pyramidale avec, à son sommet, le Parlement, censé représenter la Volonté Générale.
Par ailleurs, pour compléter la critique de la théorie de la séparation des pouvoirs, il faut rappeler son Omission du Pouvoir Monétaire, élément pourtant essentiel de la Souveraineté politique de l’État.
Sans Contrôle de sa Monnaie, l’État est Dépendant de ses Créanciers et n’a donc pas de Souveraineté Financière.
Ses Choix Politiques étant Contraints par les Financiers, l’État est réduit à l’Impuissance.”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...