Black and White Soldier

Guerre en Ukraine : le Chaudron de l’OTAN implique Barbouzes et Mercenaires pour un Racket et un Chaos en bande organisée, sous la houlette d’Erik Prince, Ange Damné –

” Guerre Secrète : comment la Barbouzerie sous-traitante de l’OTAN assiste la guerre en Ukraine ?
Les Américains sont directement en charge de la guerre sur le terrain.
En + des forces d’élite du SAS Britannique, des forces spéciales Delta Américaines et des agents de la CIA sous couvert,
il y a 6824 mercenaires étrangers, en provenance de 63 pays différents.
Le + grand groupe de ces combattants étrangers, au nombre de 1717, est arrivé de Pologne ;
1500 combattants sont venus des États-Unis, du Canada et de Roumanie;
300 Britanniques, 300 Georgiens et 193 combattant venus de la zone Turque de contrôle en Syrie.
La + grande force armée secrète que le monde ait jamais connue est celle créée par le Pentagone, cette dernière décennie :
cette armée secrète comporte 60 000 membres, la plupart travaillant sous de fausses identités et en profil bas,
le tout faisant partie d’un programme appelé «Signature Reduction».
Un nombre substantiel de ces contractants de la Défense assiste les forces Ukrainiennes et ses milices néo-nazies alliées, depuis +de 8 ans, dans cette guerre par procuration contre la Russie,
et ce, depuis le coup d’état de Maïdan, en 2014, qui a renversé le gouvernement de Viktor Yanoukovitch.
L’effort de «Signature Reduction» implique 130 entreprises privées pour administrer ce monde clandestin, qui cumulent + de 900 Millions de dollars annuels
(NdT : on peut dire un Super Gladio de l’OTAN, un Gladio 2.0 à la puissance 10…).
Le sous-traitant privé mercenaire Blackwater, rebaptisé Academi en 2011 et devenu une succursale du Constellis Group, suite à une fusion avec Triple Canopy, en 2014, a construit un véritable empire en ce domaine. ”
Bosnie-Herzégovine guerre OTAN Kosovo Albanie

L’OTAN, la Guerre de Bosnie-Herzégovine et le Trafic d’Organes Albanais/ Kosovar

” L’agression de l’OTAN contre la Serbie, en 1999, est probablement le pire Crime de cette organisation.
Déclenchée à l’initiative des États-Unis, avec le soutien enthousiaste de la France, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne,
l’intervention a donné lieu à 78 jours de Bombardements qui ont tué des Milliers de Civils et très peu de Militaires !
Majoritairement peuplée d’Albanais, rebaptisés Kosovars pour les besoins de la cause,
elle vécut pendant près de I0 ans avec un Statut Autonome,
sous la protection de l’Armée Américaine qui y a construit une de ses + grandes Bases au monde.
Passons sur l’Exode de Milliers de Serbes, contraints de fuir leur propre pays.
Nos braves Guerriers de l’OTAN ont ainsi inauguré l’Intervention Humanitaire, idée commode pouvant être utilisée aussi souvent que nécessaire.
Mais il est bien dommage qu’ils ne se soient pas intéressés à un autre volet humanitaire, celui du sort de Prisonniers Serbes, Civils et Militaires, mais toujours Jeunes, Disparus à jamais.
Très vite, une rumeur de Trafic d’Organes apparut…
Derrière, l’ombre de l’UCK, ce mouvement Paramilitaires Albanais, dirigé par Hashim Thaçi. Tout cela n’a pas empêché Thaçi de devenir Président du Kosovo, en 2016, et d’en être le vrai patron depuis 1999, sous Tutelle Américaine.”
Pilotes américains torturés par les Japonais

Quand les Japonais disséquaient des Pilotes américains vivants, tombés derrière les lignes ennemies

” De la même façon que les Nazis & le docteur Mengele en tête s’adonnaient à d’atroces “expériences médicales” sur les prisonniers, les Japonais ont transporté de nombreux prisonniers alliés vers le centre médical de Fukuoka pour des dissections irréalistes.
Selon les archives de l’université, un pilote tombé en vol a subi une lobotomie du cerveau, afin de vérifier si les crises d’épilepsie pouvaient être contrôlées par la chirurgie.
D’autres ont vu une section de leur foie amputée afin de savoir combien de temps ils pouvaient survivre.
Les atrocités ne s’arrêtaient pas là : les espions soviétiques étaient contaminés par la peste, le typhus ou le choléra.
Ils étaient considérés comme des “marutas”, c’est-à-dire “des bouts de bois,” dans la triste unité 731 où leur résistance à la mort était testée de diverses manières, toutes aussi sadiques les unes que les autres (brûlés au lance-flammes, bouillis à vif…).
Si les alliés se sont adonnés, eux aussi à des crimes de guerre (pillages, viols sur les populations civiles, massacre de soldats prisonniers), rien n’a atteint la cruauté des Japonais. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...