Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Gaza Palestine

Les Souterrains Insurrectionnels, l’Eternel Bouclier contre la Mort venue du Ciel – à Gaza comme durant WWI

” Le célèbre roman Birdsong raconte l’histoire de l’intérieur de l’exténuante guerre des tranchées de 1914-18.
Les tranchées – de simples couloirs boueux et détrempés par la pluie – étaient séparées des lignes allemandes par l’enfer de désolation du « no man’s land »
– une étendue sauvage indescriptible de boue, de boue et encore de boue, jonchée de morceaux d’hommes brisés dont personne n’osait récupérer les restes,
et de fils de fer barbelés à lames de rasoir tordus dans toutes les formes et tous les angles imaginables.
Mais au fond, c’est une histoire de tunnels – ceux qui les ont creusés, ceux qui y ont été enterrés en tombant
et ceux qui en sont sortis – comme des vers de terre qui surgissent – pour surprendre et tuer l’ennemi.
Les tunnels étaient l’arme secrète de la Première Guerre mondiale.
Ils étaient la réponse au bombardement aérien impitoyable déclenché par la masse écrasante d’une machine militaire supérieure.
Les bataillons entraient dans les tranchées avec 800 hommes, et en ressortaient, après le bombardement, avec seulement 100 à 200 hommes vivants.
Et pourtant, ils continuaient – des volontaires creusant des tunnels dans la boue pour surgir, tels des fantômes, sur un ennemi endormi.
La doctrine occidentale de la puissance de feu écrasante est née là.
Elle est devenue le principal outil de la boîte à outils occidentale
et la supériorité aérienne absolue reste le cœur de la stratégie actuelle des États-Unis et de l’OTAN.
Où veut-on en venir ? Toute cette tradition de stratégie militaire ancrée dans les bombardements aériens massifs qui remonte aux années 1920 et se poursuit aujourd’hui à Gaza est en train d’expirer.
Elle est devenue obsolète (du moins au Moyen-Orient). ”
Judaïsme

L’origine Yéménite du Judaïsme, et non Egyptienne et encore moins Palestinienne, et la Mafia Khazare derrière la Falsification Mormone aux USA

” En utilisant ses livres Fallacieux, la Mafia Khazare s’est arrangée pour se frayer un chemin dans l’histoire Américaine,
tout comme le Clergé Hébreu l’a fait dans l’histoire Egyptienne, il y a très longtemps.
Mais gardez à l’esprit que la carte maîtresse du jeu pour les Juifs et les Mormons était l’Égypte…
Au début, on ne l’appelait même pas Judaïsme : ce n’était qu’un des Cultes de l’Arabie Antique.
Les Israélites étaient également l’une des anciennes Tribus Arabes (principalement des Esclaves) situées dans le Nord du Yémen.
Jamais aucun Israélite n’a mis le pied dans l’ancienne Palestine ou en Égypte :
oubliez toutes les histoires Bibliques concoctées !
Après la destruction du barrage de Maarib au Yémen et le déclin de l’ancien commerce des caravanes, les choses ont commencé à changer dans l’ancienne Arabie ;
les difficultés économiques ont contraint certaines tribus Arabes à quitter leur terre Natale.
Ce n’est qu’au 2ème siècle avant J.-C. que les Arabes Nomades (y compris les Juifs Yéménites) ont commencé à Migrer vers la côte orientale de la Méditerranée (Palestine et Syrie),
en laissant derrière eux le Yémen du Nord et l’Arabie du Sud qui avait toujours été désignée par les Arabes (chroniqueurs, historiens, poètes) comme la Terre des Juifs (Belad Elyehudia/Yehudites en Arabe).
Les histoires d’Abraham, de Joseph et de Moïse dont on nous dit qu’elles se sont passées en Égypte, ont en fait eu lieu à Mizraim.
Mizraim est un obscur village tribal dans le Sud-Ouest de l’Arabie, dans la province d’Asir :
le soi-disant Pharaon/Faraon (titre Arabe pour Chef de Tribu) a régné sur ce Mizraim…
Au 2ème siècle av. J.-C., la Bible Hébraïque fut traduite en Grec dans la légendaire Bibliothèque d’Alexandrie :
70 Scribes Juifs, d’où la désignation de Bible des Septante, se sont vus confier cette tâche par les Ptolémée (la Monarchie Grecque en Égypte),
dans laquelle ils ont astucieusement remplacé cet obscur Mizraïm et son Faraon par la puissante Égypte et son Roi.”
Heil Hitler

le Grand Sarcasme du Despotisme Covidien : Jubilatoire à Lire, un peu moins à Vivre…

” La semaine dernière, ici dans la “nouvelle normalité” en Allemagne, le gouvernement (qui, il va sans dire, ne ressemble en rien au régime nazi ou à tout autre régime totalitaire)
a mis en place un système de ségrégation sociale qui interdit à toute personne refusant de se conformer publiquement à l’idéologie officielle de la “nouvelle normalité” de participer à la société allemande.
Désormais, seules les personnes munies d’un “carnet de vaccination” officiel ou de la preuve d’un test PCR négatif sont autorisées à s’asseoir et à manger au restaurant, à faire des achats dans des magasins “non essentiels”, à aller dans des bars, au cinéma ou ailleurs.
La facilité avec laquelle les autorités allemandes ont mis en œuvre la nouvelle idéologie officielle,
et le fanatisme avec lequel elle a été adoptée par la majorité des Allemands, m’ont quelque peu choquée.
J’avais naïvement pensé que, compte tenu de leur histoire, les Allemands seraient parmi les Iers à reconnaître un mouvement totalitaire naissant fondé sur des mensonges de Goebbel
(c’est-à-dire des statistiques manipulées sur les “cas” et les “décès” du Covid)
et qu’ils y résisteraient en masse,
ou qu’ils prendraient au moins le temps de remettre en question les mensonges que leurs dirigeants leur aboyaient hystériquement.
Je n’aurais pas pu me tromper davantage.
Au point où j’en suis, j’attends la nouvelle de la création de “camps de désinfection” de masse pour résoudre la “question des non-vaccinés”. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...