Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Magie Hypnose

Petit Manuel de Covidisme à l’usage des Occultistes, Kabbalistes et Francs-Maçons… Youpi !

” Alors que la planète est en hypnose, empêchant ses habitants de réagir face à l’évidente supercherie,
nous avons interviewé Lucien Cerise, spécialiste de l’ingénierie sociale, sur la dimension magique et occultiste de la tyrannie actuelle.
Comme nous l’a annoncé Klaus Schwab, nous ne sommes pas censés sortir un jour de la crise dite sanitaire qui est, en fait, purement politique.
D’un point de vue sanitaire, la covid-19 n’est pas un problème,
mais elle sert de prétexte à faire entrer le monde entier dans une « nouvelle normalité » – du moins, c’est ce que veut le biopouvoir transhumaniste. 
Son projet est la société « sans contact », c’est-à-dire sans contact humain,
où les interactions sociales directes disparaîtront et seront encadrées, médiatisées et, si possible, remplacées par la techno-science, l’informatique et les écrans.
Pour y parvenir par étape, le pouvoir accumule les mesures de contrôle social, sans qu’aucune n’annule les autres, en espérant les rendre irréversibles.
La frontière entre maladie et santé s’efface :
nous sommes tous potentiellement malades, comme chez le Docteur Knock, et nous devons donc tous accepter d’être traités comme des malades.
Cette « nouvelle réalité » de la maladie permanente et omniprésente doit permettre de remettre votre santé entre les mains du biopouvoir cybernétique.
Bill Gates est l’homme qui incarne cette fusion de l’informatique et de la santé publique. 
Lui et d’autres transhumanistes essayent de nous transformer en névrosés hypocondriaques volontairement intégrés dans un système fusionnant le corps humain et les machines, par la transposition dans le biologique de ce qui existe en informatique.
Pourtant, l’antivirus biologique naturel existe déjà – il s’appelle le système immunitaire –
mais justement, le projet est de remplacer l’immunité naturelle, gratuite et universelle, par une immunité artificielle qui sera facturée et dépendante d’un fabricant d’antivirus.
Or, si les médias ne parlaient pas du covid-19, les gens ne sauraient même pas que ça existe ! ”

terrorisme bitcoins réseau djihadiste

Pour une Poignée de Bitcoins en + : comment les Cryptomonnaies Facilitent le Terrorisme Néo-Colonial

” L’Attaque de la ville de Palma, dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique,
par une mystérieuse Organisation Armée de type Insurrectionnel,
a mis à l’arrêt un immense Projet Gazier piloté par le géant Français Total.
Cette attaque revendiquée par “l’État Islamique” en Afrique Centrale (ou Australe),
qui se présente comme une branche ou filiale de l’État Islamique en Irak et au Levant,
souligne la Reconversion du Mercenariat insurrectionnel et son utilisation dans le cadre de la Rivalité Economique en Afrique.
Ses Chefs opérationnels sont Payés via des Applications Mobiles en Cryptomonnaies
et, selon une information vérifiée, en fractions de Bitcoin (un Bitcoin = 50 694,10 € ou 59 707 $ au taux du jour).
Indubitablement, cette Attaque a du être Préparée et Planifiée depuis des mois,
dans une région riche en ressources faisant l’objet de Conflits de basse intensité (RD Congo) et de Rivalités exacerbées entre Multinationales,
pour l’Accès aux Ressources Minières et Energétiques de cette région hautement stratégique.
Il est impossible qu’un groupe se revendiquant de l’État Islamique apparaisse, comme par enchantement, dans une région où l’Islam est non seulement Minoritaire, mais a toujours revêtu un caractère Traditionnel et Paisible, sans qu’une puissance disposant de moyens de projection ne soit derrière.
L’État Islamique n’est qu’un Outil à louer au + offrant et ne diffère guère, dans le fond, des Sociétés de Sécurité Privées qui pullulent dans les zones de Conflit.
Pour quelques Bitcoins de +, des acteurs Non-étatiques ou même des États peuvent Mobiliser une Armée ex-nihilo et la Payer via Smartphone. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...