Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Atlantide Atlantes

Quand les Cieux s’Assombrissent… un fragment d’Histoire des Calamités Terrestres (voire Cosmiques) et de leur incidence sur les Civilisations

” La prochaine fois que vous pensez que votre Vie est Rude, imaginez ce qu’elle pouvait être quand une partie de la Terre fut plongée dans un Cataclysme : même une fois la Catastrophe terminée, il s’ensuivit une Décennie de Douleur et de souffrance.
Vous vous réveillez un lundi matin sous un Ciel Sombre, Lugubre et Morose. Pour le 547ème jour Consécutif.
I8 mois + tôt, vous étiez un agriculteur laborieux, prêt pour une nouvelle saison de récolte abondante…
Mais c’est alors que les Cieux s’Assombrirent. Et ils sont restés sombres du début de l’année 536 à 537.
Le Soleil était Masqué par un Voile obscur et des Millions de personnes ont dû plisser les yeux, Respirer un Air Etouffant, Endurer la Famine, les Epidémies et les Migrations…
Le compte-rendu de Procope décrit de façon tellement Saisissante un Régime Ploutocratique, avec toute sa Violence, sa Corruption, ses Trahisons, sa Cruauté et son Incompétence que cela vaut la peine de le citer en détail.
Évidemment, toute ressemblance avec notre époque Moderne est purement Fortuite !
Procope établit clairement un lien entre Abus Politiques et Calamités.
Tout a été déclenché par un Changement Climatique Rapide et Radical, en précisant qu’au printemps 536, une Eruption Volcanique a déclenché le Petit Age Glaciaire de l’Antiquité Tardive.
Et ses Ramifications, auxquelles s’ajoutent les Eruptions qui ont suivi en 540 et 547, ont été Dévastatrices.
Si l’Epidémie de Peste bubonique du VIème siècle est moins connue que la Réapparition de la Maladie au XIVème siècle,
la Ière a néanmoins Détruit au moins I/3 de la Population de l’Empire Romain d’Orient, ce qui a entraîné son Effondrement. ”
Into my Heart

L’Etre Humain, tout en bas de l’Echelle de l’Evolution… un Etron Spirituel Bouffi d’Ego

” ’il n’y a pas que de l’instinct dans tout cela. Il y a, de toute évidence, de l’amour, chez un animal, qu’un robot-chien japonais ne donnera jamais.
il n’y a, a priori, chez eux aucun machiavélisme.
L’humain, lui, est toujours capable de tricherie, y compris avec lui-même, en étant la seule espèce sur terre capable de se raconter des histoires et d’y croire.
Je fais un parallèle avec la situation actuelle et la volonté génocidaire affichée des globalistes satanistes transhumanistes
qui semblent empreints, et fort atteints, ma foi, d’une irrépressible pulsion de mort et d’une volonté exacerbée de tuer l’amour.
on peut fortement douter que ces êtres soient réellement humains, si tant est que la notion d’humanité ait une quelconque réalité à la lumière de l’actualité.
En effet, à bien y regarder, nos aïeux supposément humains nous ont habitués, depuis des siècles, aux pires horreurs, meurtres et carnages.
Peut-on croire, réellement, que l’homme soit si supérieur qu’on le prétend à l’animal ?
L’animal tuant seulement d’autres espèces pour manger et survivre,
quand l’humain tue également par pur sadisme ou soif de pouvoir et de conquête.
Certes nous avons des cerveaux très développés, mais à quelle fin ?
À quoi nous servent-ils, si ce n’est, la plupart du temps, à des fins de destruction, la prédation s’exerçant in fine au sein de notre propre espèce ? Est-ce logique ?
C’est tout le problème de la complexité qui s’est imposée au détriment de facultés + immédiates et instinctives, en éludant, de fait, le réel et le vrai, l’authentique.
Et en enterrant le sentiment d’amour, ramené le + souvent au niveau d’une simple et ridicule émotion de bas étage. ”
gouverner ses esclaves

Abraham Lincoln, Chien de Garde du I%, tout sauf un Anti-Esclavagiste

” C’est une des ironies de l’Histoire que le Mémorial de Lincoln soit l’espace sacré du Mouvement des Droits Civiques et le lieu où Martin Luther King délivra son discours : » I have a dream…».
Lincoln ne pensait pas que les Noirs fussent les Egaux des Blancs. Son plan de Renvoyer en Afrique les Noirs Américains, s’il n’avait pas été Assassiné, aurait probablement été sa Politique d’Après-guerre.
Lincoln n’a pas fait Envahir la Confédération dans le but de libérer les Esclaves.
La Proclamation de l’Émancipation n’eut lieu qu’en 1863, alors que l’Opposition à la Guerre grandissait dans le Nord, en dépit des mesures, dignes d’un État Policier, prises par Lincoln pour Réduire au silence les Opposants et les Journaux.
Elle visait à Enrôler les Esclaves Emancipés pour Combler les Pertes de l’Armée de l’Union.
On espérait aussi que cette Proclamation déclencherait des Révoltes d’Esclaves dans le Sud et inciterait les Soldats du front à le quitter pour Protéger leurs Femmes et Enfants.
Le but était donc de hâter la Défaite du Sud, avant que l’Opposition Politique à Lincoln ne se renforce dans le Nord !
Le Mémorial Lincoln fut bâti non parce que Lincoln « libéra les esclaves », mais parce qu’il Sauva l’Empire.
Lincoln passa toute sa carrière politique à mettre les Pouvoirs de l’État au service de l’Elite Fortunée des Grandes Entreprises (le 1% de l’époque. ”
peur tyrannie

Libérez-vous de votre Peur intime – et ainsi, de la Tyrannie sociétale, car la Peur est en soi une Tyrannie !

” Partout où vous vous tournez, ceux de gauche comme de droite fomentent la méfiance et la division.
La stratégie est simple mais efficace : le meilleur moyen de contrôler une population est la peur et la discorde. La peur rend les gens stupides.
Confondez-les, distrayez-les avec des bavardages et des divertissements insensés,
dressez-les les uns contre les autres en transformant des désaccords mineurs en escarmouches majeures,
et nouez-les dans des nœuds sur des questions sans importance nationale.
+ important encore, divisez les gens en factions, persuadez-les de se considérer comme des ennemis et faites-les se crier dessus. 
De cette façon, ils ne parviendront jamais à un consensus sur quoi que ce soit et seront trop distraits pour remarquer que l’État policier se referme sur eux.
Je ne suis pas terrifié par les terroristes, c’est-à-dire que je ne suis pas terrorisé.
Au contraire, j’ai peur des terrorisés, je suis terrifié par les masses bovines qui sont si facilement manipulées par les vrais terroristes, les gouvernements et les médias amplificateurs de terreur,
dans le but de permettre à notre pays de glisser vers le totalitarisme et la guerre totale…
L’histoire démontre que les gouvernements sont capables de massacres et d’esclavage bien au-delà de ce que les militants voyous peuvent rassembler :
les terroristes à l’échelle industrielle sont ceux qui portent des cravates, des chevrons et des badges.
Mais de tels terroristes sont un petit nombre impuissant, sans l’assentiment de la majorité terrorisée. 
Il n’y a rien à craindre que les peureux eux-mêmes ! ”
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
Error 404 Democracy

Oligarchie, Ploutocratie et Démocratie

” Les Failles Structurelles du Parlementarisme dit Représentatif, assorties d’une interprétation déficiente du principe de séparation des pouvoirs, se sont spontanément et « naturellement », prolongées en un Système Européen Ploutocratique.
Sur le long terme, le Verrouillage du Pouvoir par ceux qui détiennent la Richesse n’est pas une organisation politique Viable,
car ceux qui détiennent les Richesses ne Créent rien :
ils vivent de l’Accaparement du Travail, de la Créativité et de la Volonté des groupes Productifs de la Société.
Ce système est basé sur la prédominance de l’Avoir sur l’Être, via une relation de Prédation Systématique sur le Vivant.
Le régime Ploutocratique s’est développé à la faveur de la mise en avant, en tant que valeur ultime, des Droits de l’Individu
au détriment de l’existence des Devoirs, seuls à même de générer une Société au sens Politique du terme, et donc une Civilisation.
L’exacerbation des Droits Individuels a permis in-fine d’imposer la Loi du + Fort, selon des règles Financières.
Le pouvoir Exécutif n’est là que pour assurer la Mise en œuvre pratique des Lois générales Votées par le Parlement.
Quant à lui, le pouvoir Judiciaire relève du pouvoir exécutif…
La structure de notre État est donc organisée de façon Pyramidale avec, à son sommet, le Parlement, censé représenter la Volonté Générale.
Par ailleurs, pour compléter la critique de la théorie de la séparation des pouvoirs, il faut rappeler son Omission du Pouvoir Monétaire, élément pourtant essentiel de la Souveraineté politique de l’État.
Sans Contrôle de sa Monnaie, l’État est Dépendant de ses Créanciers et n’a donc pas de Souveraineté Financière.
Ses Choix Politiques étant Contraints par les Financiers, l’État est réduit à l’Impuissance.”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...