Khazar

2022 ans après que les Séfarades aient Crucifié le Christ, les Juifs Pharisiens s’Entêtent, avec les Ashkénazes/Khazars qui s’agitent pour le Retour à la Terre Promise, cette fois, Ukrainienne…

Cet article Prophétique (il n’est pas de terme + approprié) date de 20I4.
Le Temps Historique est toujours Long, par-delà de la brièveté trompeuse des actions Militaro-Impérialistes…
Au passage, cet autre article innocemment “Touristique”, qui constitue en fait de la Propagande Ehontée Anti Russe et Pro Juive, l’étaye en tout point :
https://voyages.ideoz.fr/ukraine/decouvrir/histoire-ukraine/judaisme-en-ukraine/
” J’ai toujours été persuadé que tout le remue-ménage autour du Caucase et les troubles en Ukraine étaient directement liés au problème Israélo-Palestinien.
La conquête coloniale de la Palestine est dans l’impasse,
et le Sionisme se cherche des solutions alternatives, cachées sous d’épaisses couches de conflits géopolitiques, idéologiques ou énergétiques.
Le rôle joué par les personnalités Juives et l’État d’Israël dans la crise Ukrainienne n’est pas passé inaperçu,
sachant que cette communauté représente moins d’I% de l’ensemble de la population.
Car les Juifs Ashkénazes ne sont pas originaires du Levant, mais sont les descendants des Khazars,
peuple mal connu, fondateur d’un empire Juif au I0ème siècle, sur les rives de la mer Noire.
Les Juifs Européens descendent en réalité des Khazars, peuple guerrier d’origine Mongole et Tatare,
ayant dominé l’Ukraine et la Russie méridionale et s’étant converti en masse au Judaïsme au VIIIème siècle. Ceci explique pourquoi certains Sionistes voient en l’Ukraine un possible 2d Israël.
Apporter la preuve que les Ashkénazes, formant l’essentiel de la population Israélienne, ne sont pas historiquement liés à la Palestine,
remet en question le principe même d’Israël comme étant la patrie millénaire du peuple Juif. ”
Gaza Palestine

Les Souterrains Insurrectionnels, l’Eternel Bouclier contre la Mort venue du Ciel – à Gaza comme durant WWI

” Le célèbre roman Birdsong raconte l’histoire de l’intérieur de l’exténuante guerre des tranchées de 1914-18.
Les tranchées – de simples couloirs boueux et détrempés par la pluie – étaient séparées des lignes allemandes par l’enfer de désolation du « no man’s land »
– une étendue sauvage indescriptible de boue, de boue et encore de boue, jonchée de morceaux d’hommes brisés dont personne n’osait récupérer les restes,
et de fils de fer barbelés à lames de rasoir tordus dans toutes les formes et tous les angles imaginables.
Mais au fond, c’est une histoire de tunnels – ceux qui les ont creusés, ceux qui y ont été enterrés en tombant
et ceux qui en sont sortis – comme des vers de terre qui surgissent – pour surprendre et tuer l’ennemi.
Les tunnels étaient l’arme secrète de la Première Guerre mondiale.
Ils étaient la réponse au bombardement aérien impitoyable déclenché par la masse écrasante d’une machine militaire supérieure.
Les bataillons entraient dans les tranchées avec 800 hommes, et en ressortaient, après le bombardement, avec seulement 100 à 200 hommes vivants.
Et pourtant, ils continuaient – des volontaires creusant des tunnels dans la boue pour surgir, tels des fantômes, sur un ennemi endormi.
La doctrine occidentale de la puissance de feu écrasante est née là.
Elle est devenue le principal outil de la boîte à outils occidentale
et la supériorité aérienne absolue reste le cœur de la stratégie actuelle des États-Unis et de l’OTAN.
Où veut-on en venir ? Toute cette tradition de stratégie militaire ancrée dans les bombardements aériens massifs qui remonte aux années 1920 et se poursuit aujourd’hui à Gaza est en train d’expirer.
Elle est devenue obsolète (du moins au Moyen-Orient). ”

Israël enfouit Gaza sous un tapis de bombes

“Depuis une dizaine de jours, l’armée du régime de Tel Aviv bombarde Gaza & toutes les nuits, le ciel au-dessus des 2 millions de Palestiniens vivant dans cette enclave coupée du monde flamboie.
Ils sont certes habitués, depuis le blocus institué en 2007 pour les punir d’avoir voté pour le Hamas, à subir des interruptions de courant régulières.
Mais l’actuelle restriction à 3 H d’électricité par jour leur est particulièrement pénible en plein été sous le feu constant de l’ennemi.”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...