Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente & impertinente
Age_dystopique_du_masque

L’âge Dystopique du Masque – une Omniprésence prédite en 1932 par Ernst Jünger

” S’il existe une seule caractéristique propre à définir la littérature dystopienne, c’est bien l’Eradication de toute Individualité:
« la Conscience de soi n’est qu’une MALADIE. »
C’est pourquoi les Dystopies sont invariablement racontées par des Marginaux tourmentés :
des Individus bien conscients de la Standardisation de leurs semblables transformés en Marchandise, mais qui, soit craignent les conséquences de leurs Paroles, soit en veulent à leur propre Conscience de soi.
Après tout, «aucune offense n’est aussi odieuse qu’un comportement Dissident».
L’Uniformité du nouvel âge est symbolisée, suggère Jünger, par la prolifération soudaine du MASQUE dans la société contemporaine.
Notre volonté d’occulter le Visage reflète les tendances Déshumanisantes qui, pour Jünger, sous-tendent la période Moderne.
Tout ce qui nous rend Humains, est joyeusement supprimé.
Peut-être que dans cette phase finale du Capitalisme, nous, les gens, ne sommes + nécessaires, même en tant que Consommateurs.
On peut nous laisser pourrir chez nous, nos gouvernements semblant vouloir financer cette nouvelle forme de Détention… à l’échelle Planétaire.
« Le but poursuivi est, non de rester Vivant, mais de rester Humain.» ”

Avance

Jamais les chemins vers les sommets ne vont droit.

” Jamais les chemins vers les sommets ne vont droit.
Ils sont tortueux, parfois torturés,
chaotiques & cahotiques.
Tantôt on remonte la pente,
tantôt on la redescend,
mais on avance ainsi.
Parfois, il n’y a plus de chemin,
plus d’autre trace, sinon celles de nos pas au milieu des fourrés.
Pourtant, une petite voix nous dit:
“Avance.
Je sais que, parfois, tu n’en peux plus.
Je sais que tu ne sais des fois plus
pourquoi tu as quitté le troupeau,
pourquoi tu as voulu suivre ta propre voie.
Mais, tu le sens,
tu n’as pas d’autre choix que toi,
c’est le seul vrai chemin vers les autres.”
Ainsi vont ceux qui sont. ”

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...