Russie USA

La Renaissance de la Russie & l’Effondrement Américain

“La grande surprise, en ce qui concerne les 5 Stades de l’Effondrement (financier, commercial, politique, social & culturel) , aux États-Unis, est que l’effondrement social & culturel a déjà eu lieu.
Il n’y aura pas de retour à la normale.
& donc, une fois que le domaine financier aura disparu & qu’il deviendra impossible de continuer à importer tout ce dont les USA ont besoin – ce qui veut dire à peu près tout actuellement, puisque les USA ne font plus rien – les autres stades de l’effondrement suivront rapidement.
Depuis que Nixon a découplé l’Or du Dollar en 1971 & par extension du système monétaire international,
cela a permis aux États-Unis de commencer à imprimer de la monnaie.
Kissinger a signé un accord avec l’Arabie Saoudite garantissant que tout le Pétrole du monde à cette époque serait payé en Dollars
& quand vous pensez à tous les pays du monde qui doivent importer du Pétrole,
cela signifie que pratiquement tous les pays du monde ont besoin de trouver des Dollars !
Cela a permis de gonfler la demande en Dollar & de faire du Dollar une monnaie «forte» même si elle n’avait rien pour la soutenir.
Mais les USA doivent maintenant emprunter presque tout…
Les autres formes de monnaie existent déjà :
beaucoup de pays font du commerce en utilisant des bourses de marchandises & des échanges de devises.
Beaucoup de pays n’ont donc pas vraiment besoin du Dollar.
L’Iran, par exemple, n’utilise pas du tout le Dollar pour vendre son pétrole. ”

Iran-covid19-sanctions-nucléaire

Le nouveau Parapluie Atomique Iranien

” Si le Hezbollah reste le rempart des communautés chrétiennes locales face à une emprise sunnite croissante, il est surtout, aux yeux de Washington, le prolongement de la capacité de nuisance Iranienne dans toute la région.
Il s’agit donc de tarir son influence locale & régionale en s’attaquant aux avoirs économiques de certains leaders économiques du Hezbollah & de démontrer que le Liban est un « Etat failli ».
Derrière cette tragédie humaine & économique, c’est donc bien évidemment l’Iran qui est la cible ultime de Washington & de Tel-Aviv,
& c’est avant tout le JCPOA (Accord sur le nucléaire iranien) qui a été le catalyseur de la conclusion de l’accord du 15 septembre.
Le Liban, comme la Syrie, la Lybie, l’Irak ou le Yémen, ne sont que des espaces de manœuvre pour atteindre l’effet final recherché par les stratèges étatsuniens :
affaiblir politiquement & financièrement le régime des Mollahs.
L’Iran n’est pas, n’est plus seul.
Il y a certes l’axe tactique d’Astana qui le lie à Moscou & Ankara en Syrie
& a empêché depuis 2015 le démembrement du pays & son abandon aux milices islamistes sous label Daech ou Al Qaeda avec notre complaisante & suicidaire bénédiction. ”