Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
esclavage arabo-musulman états africains négriers

l’Esclavage d’origine Africaine & Arabo-Musulmane au cours des siècles …

“La Traite Esclavagiste Européenne, la + connue, débute au XVIème siècle pour s’achever au début du XIXème siècle.
L’autre, Arabo-Musulmane, commence au IXème siècle, 700 ans + tôt, & se termine pour l’essentiel à la fin du XIXème siècle, avec la colonisation de l’Afrique.
Une colonisation qui va permettre de rendre effective l’Abolition de l’Esclavage en contrôlant les territoires auparavant livrés aux Esclavagistes Musulmans.
Très souvent, des Tribus Africaines locales, voire des états organisés (royaume de Ghana, empire du Mali, empire Sanghaï) capturent les Esclaves au cours de razzias pour les Arabes,
où les hommes sont décapités & les femmes & les enfants traînés le long des pistes sahariennes dans des conditions effroyables.
Cette Traite Saharienne aura duré + de 1.000 ans.
Depuis des siècles, les Arabes possèdent des comptoirs sur le littoral & dans les îles de l’océan Indien, attendant que leurs Courtiers Noirs leur livrent ivoire & esclaves,
n’ayant pas le contrôle des voies de communication de l’intérieur qui restent le monopole de Tribus Noires spécialisées dans la vente d’Esclaves Noirs au Mozambique, au Kenya & au sud du Lac Victoria.
Cela change au milieu du XIXème siècle, quand les Arabes remontent les pistes, ravageant toute une partie de cette Afrique Orientale, depuis le Soudan jusqu’au Mozambique & de l’Océan Indien au Congo.
Ceux qui parviennent sur le littoral sont regroupés à Zanzibar dont le Marché aux Esclaves est quotidien & renommé :
de 1830 à 1875, 7430.00 Esclaves furent vendus sur ce seul marché !
Il faut savoir que pour 1 esclave vendu sur le marché de Zanzibar, 4 ou 5 ont péri en route ou lors de leur capture !
Ajoutons que la dernière Caravane d’Esclaves est signalée en Libye en 1929, qu’en 1960, les Ventes d’Esclaves étaient toujours courantes à la Mecque, qu’en 1964, on vendait encore des Noirs au Yémen,
que l’Esclavage ne fut aboli en Arabie Saoudite qu’en 1962,
& qu’il existe encore des populations noires serviles en Mauritanie. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...