Metropolis

Le Gaz Russe, ou quand les Idées Splendides font face au Mur de la Dure Réalité : à Mourir de Rire (ou de Froid) !

” Ceux qui prêtent attention aux déclarations des Marionnettes Européennes, je veux dire, des Dirigeants Nationaux,
et qui s’y Connaissent en matière d’Energie,
ont probablement été très amusés d’entendre l’une d’elles déclarer que l’Allemagne envisage de réduire ses Importations de Gaz Russe à 10%,
et une autre, que l’Europe ne Paiera pas le gaz Russe en Roubles,
parce qu’elle ne sait même pas à quoi ressemble un rouble…
On peut s’attendre à des déclarations Stupides de la part de marionnettes qui ne sont probablement pas allées à l’école ;
et si elles y sont allées, c’était probablement une Ecole de Marionnettes où elles n’ont pas eu à se Battre avec des Matières difficiles,
telles que les Mathématiques, la Physique ou la Chimie !
Laissez-moi vous expliquer comment fonctionnent les Réseaux de Livraison de Gaz Naturel :
pour survivre à la saison de Chauffage de l’Hiver, l’Europe doit remplir complètement son Stockage Souterrain de gaz d’ici Novembre,
alors qu’il est actuellement presque Vide.
Si ce n’est pas le cas, même avec des livraisons de gaz naturel en provenance de l’extérieur à plein débit,
les Européens devront choisir entre Fermer l’Industrie et laisser les Bâtiments sans Chauffage.
En réalité, pour atteindre l’objectif déclaré de 90% de la Capacité au début de la saison de chauffage de 2022,
le stockage souterrain doit Commencer à la Mi-avril, c’est-à-dire dès à présent !
Commençons par une proposition alternative qui semble simple et logique :
remplacer le gaz naturel par + d’Eoliennes ;
brûler davantage de Charbon ;
remplacer le gaz par du Pétrole ;
construire encore quelques Centrales Nucléaires ;
brûler du Biocarburant.
Cela ne marchera pas, et voici pourquoi : ”
Beauty

Réflexions sur notre temps de Fléchissement : le Cantique de la Peur de la Mort et de la Vie de l’Esprit

Voilà un magnifique article que je Plussoie, parce qu’il apporte une telle bouffée d’Oxygène Mental en ces Temps Peroxydés…
Cette réflexion sur la Mort me fait penser au SEPPUKU Japonais, Peuple Martial s’il en est, où les Samouraïs pratiquaient le Suicide comme Code d’Honneur,
considérant qu’il valait mieux Choisir et Réussir sa Mort que Rater sa vie en Fuyant la Mort et en Survivant dans la Médiocrité…
Le Chamanisme et le Christianisme ne considèrent pas autre chose, que si l’on est incapable de faire face à sa propre Mort, on ne DEVIENDRA jamais un Etre Humain.
En vérité, le Transhumanisme est du Sous-Humanisme, il constitue une régression psychique et une involution spirituelle abyssales.

” L’hexagone semblait pétrifié, rendu amorphe sous l’effet d’une hypnose médiatique. L’écran s’était interposé entre les êtres.
Combien les peuples aux prises avec la souffrance vivent vraiment,
tandis que ceux qui cherchent à s’en prémunir arrivent à tout s’interdire, et donc à une mort lente…
Tout y est passé : l’héritage culturel, le droit du travail, la vie privée, ou encore la mise à disposition de notre propre corps.
Cette décennie s’est ouverte sur la + grande opération psychologique de l’Histoire humaine.
Faussement confrontés au spectre de notre propre disparition,
nous avons remis les clefs de notre destinée dans les mains d’un cercle de psychopathes ayant programmé un avenir de contrôle absolu, eugéniste et transhumaniste.
Et si ce plan semble se dérouler avec succès, ce n’est qu’en raison de notre déconnexion graduelle envers notre individualité profonde,
par laquelle ils nous maintiennent dans un état de dépendance pathologique. ”

Mère

A World Apart – Chapitre VII – Extinction

Vladimir regardait sa mère se shooter. Dans l’infâme bordel du salon, le Soleil nimbait son visage de poupée expirante de manière féérique ; il l’enveloppait d’un voile doré de mariée, jouant avec les reflets délicats de ses cheveux blonds, pas lavés depuis des semaines.
Ils vivaient – ou plutôt, survivaient – dans un quartier du Queens appelé Corona, lieu de ralliement des Déchus et Rebuts du Rêve Américain.
Vladimir n’avait jamais connu son père, et il n’était pas sûr que sa mère se souvienne de son identité, car cela faisait de longues années qu’elle se droguait et faisait des passes occasionnelles en guise de règlement en nature,
quand elle n’avait pas des amants de passage, fruits amers et délétères de ses compulsions sentimentales momentanées.
Elle avait essayé bien des drogues : la Scopolamine, la Métamphétamine (Crystal Meth), la Méphédrone, l’Oxidado, mais là, elle avait stoppé net sur une variante de la Désomorphine, surnommée Krokodil, choix encore plus fatal que tous les autres réunis.
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...