Beauty

Réflexions sur notre temps de Fléchissement : le Cantique de la Peur de la Mort et de la Vie de l’Esprit

Voilà un magnifique article que je Plussoie, parce qu’il apporte une telle bouffée d’Oxygène Mental en ces Temps Peroxydés…
Cette réflexion sur la Mort me fait penser au SEPPUKU Japonais, Peuple Martial s’il en est, où les Samouraïs pratiquaient le Suicide comme Code d’Honneur,
considérant qu’il valait mieux Choisir et Réussir sa Mort que Rater sa vie en Fuyant la Mort et en Survivant dans la Médiocrité…
Le Chamanisme et le Christianisme ne considèrent pas autre chose, que si l’on est incapable de faire face à sa propre Mort, on ne DEVIENDRA jamais un Etre Humain.
En vérité, le Transhumanisme est du Sous-Humanisme, il constitue une régression psychique et une involution spirituelle abyssales.

” L’hexagone semblait pétrifié, rendu amorphe sous l’effet d’une hypnose médiatique. L’écran s’était interposé entre les êtres.
Combien les peuples aux prises avec la souffrance vivent vraiment,
tandis que ceux qui cherchent à s’en prémunir arrivent à tout s’interdire, et donc à une mort lente…
Tout y est passé : l’héritage culturel, le droit du travail, la vie privée, ou encore la mise à disposition de notre propre corps.
Cette décennie s’est ouverte sur la + grande opération psychologique de l’Histoire humaine.
Faussement confrontés au spectre de notre propre disparition,
nous avons remis les clefs de notre destinée dans les mains d’un cercle de psychopathes ayant programmé un avenir de contrôle absolu, eugéniste et transhumaniste.
Et si ce plan semble se dérouler avec succès, ce n’est qu’en raison de notre déconnexion graduelle envers notre individualité profonde,
par laquelle ils nous maintiennent dans un état de dépendance pathologique. ”

Kaboul Saïgon

Les Talibans : 20 ans pour Reconquérir Pacifiquement leur Terre Natale Afghane

” 4 jours frénétiques qui ont conclu la Guérilla Eclair la + étonnante de ces derniers temps. À la manière Afghane:
beaucoup de Persuasion, beaucoup d’Accords Tribaux, aucune colonne de chars, une perte de sang minimale.
En fin de compte, il n’y a pas eu de Bataille pour Kaboul…
Des Milliers de Taliban se trouvaient déjà à l’intérieur de Kaboul – le scénario classique de la Cellule Dormante.
Le gros de leurs forces est resté dans les faubourgs. Une proclamation officielle des Taliban leur ordonnait de ne pas entrer dans la ville qui devait être prise sans Combat, afin d’Eviter les Pertes Civiles.
Sur le plan Géopolitique, ce qui importe, c’est la façon dont les Taliban ont écrit un tout nouveau scénario,
montrant aux Terres de l’Islam ainsi qu’au Sud Global comment Vaincre l’Empire autoréférentiel et supposément invincible des États-Unis et de l’OTAN.
Les Taliban y sont parvenus grâce à la Foi Islamique, à une Patience infinie et à la force de leur Volonté qui a permis à quelque 78 000 Combattants, dont 60 000 Actifs, de se Battre avec une Formation Militaire minimale,
sans le Soutien d’aucun État, sans Force Aérienne ni Technologie de Pointe.
L’Effondrement de l’Armée Nationale Afghane (ANA) était Inévitable :
elle a été « éduquée » à la manière des Militaires Américains : Technologie Massive, Puissance Aérienne massive et Renseignements Locaux au sol quasi Nuls…
Les Taliban s’appuient sur des Accords avec les Anciens des Tribus et les Relations Familiales étendues,
ainsi que sur une approche de Guérilla Paysanne, parallèle à celle des Communistes au Vietnam. ”
Gaza Palestine

Les Souterrains Insurrectionnels, l’Eternel Bouclier contre la Mort venue du Ciel – à Gaza comme durant WWI

” Le célèbre roman Birdsong raconte l’histoire de l’intérieur de l’exténuante guerre des tranchées de 1914-18.
Les tranchées – de simples couloirs boueux et détrempés par la pluie – étaient séparées des lignes allemandes par l’enfer de désolation du « no man’s land »
– une étendue sauvage indescriptible de boue, de boue et encore de boue, jonchée de morceaux d’hommes brisés dont personne n’osait récupérer les restes,
et de fils de fer barbelés à lames de rasoir tordus dans toutes les formes et tous les angles imaginables.
Mais au fond, c’est une histoire de tunnels – ceux qui les ont creusés, ceux qui y ont été enterrés en tombant
et ceux qui en sont sortis – comme des vers de terre qui surgissent – pour surprendre et tuer l’ennemi.
Les tunnels étaient l’arme secrète de la Première Guerre mondiale.
Ils étaient la réponse au bombardement aérien impitoyable déclenché par la masse écrasante d’une machine militaire supérieure.
Les bataillons entraient dans les tranchées avec 800 hommes, et en ressortaient, après le bombardement, avec seulement 100 à 200 hommes vivants.
Et pourtant, ils continuaient – des volontaires creusant des tunnels dans la boue pour surgir, tels des fantômes, sur un ennemi endormi.
La doctrine occidentale de la puissance de feu écrasante est née là.
Elle est devenue le principal outil de la boîte à outils occidentale
et la supériorité aérienne absolue reste le cœur de la stratégie actuelle des États-Unis et de l’OTAN.
Où veut-on en venir ? Toute cette tradition de stratégie militaire ancrée dans les bombardements aériens massifs qui remonte aux années 1920 et se poursuit aujourd’hui à Gaza est en train d’expirer.
Elle est devenue obsolète (du moins au Moyen-Orient). ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...