Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Freedom

le Grand Réveil des Peuples Souverains contre le Grand Reset des Multinationales Mondialistes

” Biden, le roi des Morts et son équipe, étaient sûrs de tenir le monde sous leur contrôle ;
ils avaient prévu de mener l’Humanité à la Grande Réinitialisation, à la fin sinistre de l’Homo Sapiens,
à la cruelle Dystopie des Esclaves Masqués gouvernés par les Algorithmes de Google.
Les actes de Bravoure des Texans ont été très bien accueillis : un vent de Liberté a soufflé sur le monde entier.
Tout le monde n’est pas content que les gens s’échappent de Prison.
La Grande Réinitialisation, c’est le plan Morgenthau-Kaufmann étendu au monde entier, et d’abord aux Européens.
Les Allemands ont été sauvés de ce sinistre destin par Josef Staline, le dirigeant Russe victorieux.
Il n’avait aucune animosité envers les Allemands qu’il avait vaincus ; il a explicitement rejeté ces plans de Vengeance Judéo-Américains.
Les États-Unis n’ont eu d’autre choix que de le suivre, avec leur Plan Marshall.
Poutine jouera-t-il le rôle de Staline et nous Sauvera-t-il du grand Reset ?
Car il n’y a aucun avantage, du point de vue des Resetteurs, à Détruire l’Ouest, si l’Est reste en Sécurité !
Poutine est un homme rusé, un Maître de l’Aïkido, art martial Japonais qui consiste à utiliser la force de son adversaire contre lui, et il peut parfaitement sécuriser son royaume.
Il penche pour les Accommodements avec ses adversaires Dominants,
puis, lorsqu’ils sont sûrs de leur victoire imminente, il introduit un nouvel élément et retourne le jeu à son avantage. ”
Arnaque Boursière

La Bourse ou la Vie : des Grandes Fortunes Virtuelles et une Exploitation Economique ainsi qu’un Esclavage Social bien Réels

” C’est la Réalité à laquelle nous devons maintenant faire face : la Vérité est Fatale à la Fraude, et tout notre Système Politico-Financier est une Fraude.
La Vérité est sortie de l’Ombre, malgré le Silence des Initiés et des Médias Financiers.
Voici les Vérités qui ont émergé, tels des Génies Karmiques :
– La Bourse n’est rien d’autre qu’une gigantesque Fraude.
Le Marché est Corrompu et Truqué de fond en comble.
La Fraude est Systémique, conçue dans chaque Vrille du Marché qui n’est rien d’autre qu’un Jeu Truqué qui Enrichit les Initiés !
– La Fed est une Fraude. Tout ce que la Réserve Fédérale a accompli, c’est une Richesse et une Inégalité de Revenus sans précédent,
car la Fraude de la Fed a Renforcé la Fraude du Marché, ce qui a Fatalement Sapé l’Ordre Social et Economique de l’Amérique.
10% des Américains contrôlent aujourd’hui 97 % de tous les Revenus du Capital dans le pays.
Près de la Moitié des Revenus Générés depuis la Crise Financière
de 2008 sont allés au 1% des Américains les + Riches.
Les 3 + Riches détiennent + que les 160 Millions d’Américains les + Pauvres. ”
– Le système de Gouvernance de l’Amérique est une Fraude. Que peut-on dire, quand des Politiciens valent + de 100 Millions de Dollars et participent activement aux Excès les + Spéculatifs de la Bourse ? ”
Age_dystopique_du_masque

L’âge Dystopique du Masque – une Omniprésence prédite en 1932 par Ernst Jünger

” S’il existe une seule caractéristique propre à définir la littérature dystopienne, c’est bien l’Eradication de toute Individualité:
« la Conscience de soi n’est qu’une MALADIE. »
C’est pourquoi les Dystopies sont invariablement racontées par des Marginaux tourmentés :
des Individus bien conscients de la Standardisation de leurs semblables transformés en Marchandise, mais qui, soit craignent les conséquences de leurs Paroles, soit en veulent à leur propre Conscience de soi.
Après tout, «aucune offense n’est aussi odieuse qu’un comportement Dissident».
L’Uniformité du nouvel âge est symbolisée, suggère Jünger, par la prolifération soudaine du MASQUE dans la société contemporaine.
Notre volonté d’occulter le Visage reflète les tendances Déshumanisantes qui, pour Jünger, sous-tendent la période Moderne.
Tout ce qui nous rend Humains, est joyeusement supprimé.
Peut-être que dans cette phase finale du Capitalisme, nous, les gens, ne sommes + nécessaires, même en tant que Consommateurs.
On peut nous laisser pourrir chez nous, nos gouvernements semblant vouloir financer cette nouvelle forme de Détention… à l’échelle Planétaire.
« Le but poursuivi est, non de rester Vivant, mais de rester Humain.» ”

BlackSky_satellites_surveillance

BlackSky Monitoring Satellites will soon have 50cm resolution

“Satellite imagery is a key component of Geospatial Intelligence, or GEOINT, used by the military, the government & commercial interests to micro-track everything on the face of the planet.
Aided by AI, artificial knowledge about humanity & its environment can be endlessly created.
BlackSky is preparing for the next generation of its geospatial intelligence constellation.
The company announced Thursday that Gen-3 satellites will be designed to provide 50 centimeter resolution & host multiple sensors including short-wave infrared (SWIR).
In addition, BlackSky has completed a preliminary design review of the Gen-3 satellite design for the U.S. Army Tactical GEOINT (TACGEO) prototype program,
as part of a contract with the Defense Innovation Unit (DIU).
The TACGEO project will use BlackSky’s constellation for intelligence, surveillance & reconnaissance (ISR) for the tactical missions. ”

Ecouter parole silence

Le plus difficile n’est pas de répondre, c’est d’avoir écouté avant le le faire.

” Répondre est bien + que rétorquer, c’est avoir entendu l’autre, pas seulement dans ses arguments ou ses questions, mais aussi dans ses silences, dans son besoin de reconnaissance et de relation.
C’est l’indicible, l’incompris, l’irraisonné, c’est quelque-chose de l’insu qu’essaie d’entendre celui qui sait écouter vraiment. Mais ce faisant, il renonce à identifier l’autre à lui-même, il le prend pour un autre & se laisse altérer par lui, sans le réduire à une simple variation de soi.
Écouter, c’est en quelque-sorte ne pas savoir,
Alors, nous pouvons répondre. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...