Vos Guerres Nos Morts

l’Impérialisme Occidental en Syrie : Financement et Blanchiment du Terrorisme et Agression Systématique de la Souveraineté Nationale

” Prolongée par un acharnement Criminel dont Erdogan n’est que l’Instrument, la Guerre qui sévit en Syrie depuis I0 ans a fait l’effet d’un révélateur chimique.
Protagonistes embusqués de ce bain de sang, les Gouvernements Américain, Britannique, Français, Turc, Saoudien et Qatari passeront à la postérité pour ce qu’ils sont :
les Bourreaux d’un Peuple qui ne leur a rien fait.
La Tragédie Syrienne a exposé au grand jour leurs Stratégies les + Retorses. Mais la pire de toutes a consisté à Blanchir le Terrorisme… chez les autres.
La Destruction de l’État Syrien, objectif N°I de l’axe Washington-Riyad-Paris-Londres-Ankara-Doha, secondé en coulisses par Tel-Aviv, était une fin qui justifiait tous les moyens,
et la perspective d’un Emirat Extrémiste faisait clairement partie du plan.
Mais c’était sans compter sur la Résistance du Peuple Syrien et la Loyauté de son Armée.
La Mobilisation générale de la piétaille Takfiriste devait coûter un Milliard de dollars par an aux Pétromonarchies du Golfe.
C’était sans compter, non +, sur la capacité du Gouvernement Syrien à nouer les Alliances nécessaires avec des Partenaires Fiables.
Afin de desserrer l’étreinte mortifère des Sponsors de la Terreur, Damas a obtenu le précieux concours de Téhéran, Moscou et Pékin.
En réalité, il n’y a jamais eu de Guerre Civile en Syrie :
déclenchée par les Puissances Impérialistes, cette Guerre est d’emblée un Conflit International de grande ampleur, où une coalition s’est formée pour vaincre la coalition adverse.
Mais tout le monde a compris que la Réalité du Conflit Syrien, depuis I0 ans, c’est la Lutte qui oppose un Conglomérat Terroriste Sponsorisé et une Armée Nationale qui Défend son pays contre l’Invasion étrangère. ”
La Syrie résiste Daesh Al Qaeda CIA USA

La Syrie en lutte contre le Terrorisme Islamiste promu par l’Occident

” Prolongée par un acharnement criminel dont Erdogan n’est que l’instrument, la guerre qui sévit en Syrie depuis 10 ans a fait l’effet d’un révélateur chimique.
Protagonistes embusqués de ce bain de sang, les gouvernements Américain, Britannique, Français, Turc, Saoudien & Qatari passeront à la postérité pour ce qu’ils sont :
les Bourreaux d’un Peuple qui ne leur a rien fait.
Comment résister à la nausée devant la viscosité de ces Politiciens qui, à chaque attentat sur le sol Français, se répandent en condamnations indignées d’une violence Terroriste qu’ils ont nourrie & encensée ailleurs?
il n’y a pas si longtemps, la médiasphère occidentale déployait sa fausse dialectique pour faire de la branche Syrienne d’Al-Qaida une respectable organisation combattante.
Son idéologie haineuse & sectaire, sa pratique répétée des Attentats aveugles frappant les Civils, le régime de Terreur Obscurantiste qu’elle répandait comme la peste, partout où ses coupeurs de tête avaient l’opportunité de sévir ? Peccadilles !
Ce succès lui valait les faveurs des puissances Occidentales & Régionales décidées à abattre le dernier État Laïc & Progressiste du Moyen-Orient. ”
Iran-covid19-sanctions-nucléaire

Le nouveau Parapluie Atomique Iranien

” Si le Hezbollah reste le rempart des communautés chrétiennes locales face à une emprise sunnite croissante, il est surtout, aux yeux de Washington, le prolongement de la capacité de nuisance Iranienne dans toute la région.
Il s’agit donc de tarir son influence locale & régionale en s’attaquant aux avoirs économiques de certains leaders économiques du Hezbollah & de démontrer que le Liban est un « Etat failli ».
Derrière cette tragédie humaine & économique, c’est donc bien évidemment l’Iran qui est la cible ultime de Washington & de Tel-Aviv,
& c’est avant tout le JCPOA (Accord sur le nucléaire iranien) qui a été le catalyseur de la conclusion de l’accord du 15 septembre.
Le Liban, comme la Syrie, la Lybie, l’Irak ou le Yémen, ne sont que des espaces de manœuvre pour atteindre l’effet final recherché par les stratèges étatsuniens :
affaiblir politiquement & financièrement le régime des Mollahs.
L’Iran n’est pas, n’est plus seul.
Il y a certes l’axe tactique d’Astana qui le lie à Moscou & Ankara en Syrie
& a empêché depuis 2015 le démembrement du pays & son abandon aux milices islamistes sous label Daech ou Al Qaeda avec notre complaisante & suicidaire bénédiction. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...