Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
Dans l'Obscurité

Vaccins à ARNm => Identité Numérique et Manipulation Génomique => Contrôle total et Sélection à la carte du Bétail Humain

” Les entreprises les+ influentes de la Silicon Valley, aux côtés de sociétés de Soins de santé, de contractants du Renseignement Américain
et de la Fondation Commons Project, soutenue par le Forum Economique Mondial,
ont récemment lancé l’Initiative Mondiale d’Accréditation des Vaccins.
Les ambitions de cette initiative vont bien au-delà des Vaccins et auront des implications majeures pour les Libertés Civiles :
des Géants de la Technologie ayant des liens étroits avec l’État Américain de Sécurité Nationale – Microsoft, Oracle et MITRE –
ont annoncé qu’ils s’étaient associés à plusieurs entreprises de soins de santé pour créer l’Initiative d’Accréditation des Vaccins (VCI),
afin de faire avancer la mise en place de Registres Numériques de Vaccination contre le COVID-19,
afin que les participants puissent “Démontrer leur état de Santé pour Retourner en toute sécurité en Voyage, au Travail, à l’Ecole et dans la Vie”.
Un autre partenariat entre la Fondation Commons Project et le FEM, qui lui est apparenté, est le CommonPass qui permettra aux individus de “valider leur Statut Covid”.
Le chevauchement entre les Registres Numériques de Vaccination, promus par des initiatives telles que le CommonPass et la VCI,
et l’impulsion donnée à un nouveau Système Mondial d’Identité Numérique n’est pas une coïncidence.
Il convient de noter que Microsoft, membre de la VCI, a déposé un Brevet, en 2019, qui permettrait à l’Activité du Corps Humain,
notamment les Ondes Cérébrales et la Chaleur Corporelle, d’exploiter (c’est-à-dire de Générer) de la Cryptomonnaie. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...