Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
one-ring

les Dieux Sanguinaires Survoltés de la planète Taire : les Fonds de Gestion BlackRock, Vanguard et State Street

Un putain d’article extraordinaire qui nous explique le Pourquoi du Comment du Big Reset et de son pote Guest Star, le Petit Covid et ses Groupies zombifiées, alias les Covidés Injectés, Pucés, Mutés, etc.
On comprend mieux pourquoi les gens préfèrent rester Cons et Ignares:
l’Instruction et l’Intelligence génèrent la Perspicacité et la Sagacité, mais en rien la Détente !
” Nous connaissons tous, désormais, BlackRock et les Géants de la Gestion d’Actifs.
Nous connaissons moins leur rôle et leur expertise dans le système actuel, Chaînon Manquant entre les domaines Financier, Economique, Politique, Social et même… Scientifique.
Dans un Système Capitaliste, celui qui a le Pouvoir est celui qui Détient le Capital :
ce qu’on voit le moins et qui compte le + : son Propriétaire Final, + précisément, son Actionnaire de Référence, celui qui exerce le VRAI Contrôle.
RELX est le Ier Groupe de Publications Scientifiques au monde, avec une Capitalisation de 170 Milliards de dollars, et il réalise 2 Milliards de Bénéfices chaque année, auprès de Clients Captifs.
Sa taille le place parmi les 5 + grands Groupes de Production de Contenu mondiaux, pas si loin derrière Netflix et Disney, et devant Sony!
Depuis 2018, de nouveaux Actionnaires se sont invités à la table de RELX : BlackRock et Artisan Partners.
BlackRock est devenu le Ier Actionnaire de RELX, avec + de 10% du Capital, et a acquis une position de Contrôle.
Il se trouve que BlackRock est également le 2ème Actionnaire de Pfizer, ou encore de Johnson & Johnson et de Merck MSD,
juste derrière Vanguard, autre Géant Américain de la Gestion d’actifs.
Ce sont ces mêmes Géants de la Gestion qui sont en position de Contrôle des grands Groupes Côtés Commercialisant les Vaccins anti-COVID. ”
fascisme libéralisme indigne

le Mythe du Libéralisme – tout sauf Libéral, encore moins Libertaire, et surtout pas Equitable

” Le + gros mythe du système consiste à faire croire que le Marché est Libre et que l’Equilibre des Echanges dépend du rapport entre l’Offre et la Demande.
En réalité, toutes les Economies sont Planifiées, y compris celles qui se font passer pour Libérales.
Seuls diffèrent le degré de planification, c’est-à-dire le niveau d’Implication de l’État dans l’économie
et le sens de cette planification, l’Intérêt Général ou le Profit de quelques uns.
Contrairement à ce qui est faussement répandu, le secteur Privé, autrement dit, les Entreprises mues par la Recherche du Profit, est incapable d’assurer un Optimum Collectif.
D’abord, la + grande partie de la Recherche est Théorique, celle qu’on appelle la Recherche Fondamentale.
Elle nécessite des Installations et des Equipements Onéreux, et surtout, énormément de Temps pour aboutir – lorsqu’elle finit par aboutir !
Autant vous dire que cela ne cadre pas avec le profil des Investisseurs mus par la Recherche… de Profits !
Financer la Recherche Fondamentale, aux Résultats Commerciaux Hasardeux et Chronophages, est la dernière chose qu’ils voudraient.
Ce sont les États qui financent cette Recherche.
En France, Il existe des centaines d’Etablissements Publics de Recherche, représentant + de 110 000 Chercheurs à temps plein, en 2020.
Ainsi, les Coûts de la Recherche se retrouvent Mutualisés, voire Financés en grande partie par l’Argent Public.
Par contre, les Bénéfices des Entreprises prétendument Innovantes sont, eux, Privatisés, contredisant la logique même du Capitalisme :
le Risque est Supporté par la Collectivité, mais les Profits vont dans les poches des Propriétaires des Entreprises. ”

close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...