Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Magie Hypnose

Petit Manuel de Covidisme à l’usage des Occultistes, Kabbalistes et Francs-Maçons… Youpi !

” Alors que la planète est en hypnose, empêchant ses habitants de réagir face à l’évidente supercherie,
nous avons interviewé Lucien Cerise, spécialiste de l’ingénierie sociale, sur la dimension magique et occultiste de la tyrannie actuelle.
Comme nous l’a annoncé Klaus Schwab, nous ne sommes pas censés sortir un jour de la crise dite sanitaire qui est, en fait, purement politique.
D’un point de vue sanitaire, la covid-19 n’est pas un problème,
mais elle sert de prétexte à faire entrer le monde entier dans une « nouvelle normalité » – du moins, c’est ce que veut le biopouvoir transhumaniste. 
Son projet est la société « sans contact », c’est-à-dire sans contact humain,
où les interactions sociales directes disparaîtront et seront encadrées, médiatisées et, si possible, remplacées par la techno-science, l’informatique et les écrans.
Pour y parvenir par étape, le pouvoir accumule les mesures de contrôle social, sans qu’aucune n’annule les autres, en espérant les rendre irréversibles.
La frontière entre maladie et santé s’efface :
nous sommes tous potentiellement malades, comme chez le Docteur Knock, et nous devons donc tous accepter d’être traités comme des malades.
Cette « nouvelle réalité » de la maladie permanente et omniprésente doit permettre de remettre votre santé entre les mains du biopouvoir cybernétique.
Bill Gates est l’homme qui incarne cette fusion de l’informatique et de la santé publique. 
Lui et d’autres transhumanistes essayent de nous transformer en névrosés hypocondriaques volontairement intégrés dans un système fusionnant le corps humain et les machines, par la transposition dans le biologique de ce qui existe en informatique.
Pourtant, l’antivirus biologique naturel existe déjà – il s’appelle le système immunitaire –
mais justement, le projet est de remplacer l’immunité naturelle, gratuite et universelle, par une immunité artificielle qui sera facturée et dépendante d’un fabricant d’antivirus.
Or, si les médias ne parlaient pas du covid-19, les gens ne sauraient même pas que ça existe ! ”

rébellion insurrection normalité

la Rébellion ou l’Inaction : le Sens Ardent de la Vie plutôt que la Peur Paralysante de la Mort

” « Tant que les gens ne songent pas à exercer leur liberté, ceux qui veulent les tyranniser le feront, car les tyrans sont actifs et ardents et feront tout, au nom des dieux, des religions et autres, pour enchainer les hommes endormis. » – Voltaire
Les auteurs de cette prise de contrôle génocidaire de la société s’en prennent maintenant aux enfants et tenteront d’en empoisonner autant que possible avec leurs «vaccins».
Seule une nation d’imbéciles lâches et pathétiques permet un sort aussi abominable pour leur propre progéniture sans défense.
Ce type de comportement indique un manque total d’intellect et une ignorance massive de la réalité.
Il indique aussi une indifférence généralisée qui est l’incarnation d’une société malade et immorale.
Blâmer l’ennemi est facile, tandis que le blâme de soi est évité à tout prix,
et cette attitude est encore pire que celle des tyrans :
on s’attend à ce que le mal au sein de la classe dirigeante existe, mais le mal de l’apathie de masse ne peut jamais être accepté ni excusé….
Au cours des derniers mois, les citoyens de ce pays ont pleinement acquiescé à la volonté d’un régime totalitaire et ont mis à nu leurs faiblesses, dues à une peur infondée.
Avec cela, viennent les conséquences de l’inaction, conséquences qui sont toujours à la discrétion des tyrans !
Ce qui s’est passé à ce jour devrait être suffisant pour que quiconque voie la folie d’avoir confiance en un État ou une nation.
Les gens auraient dû reconnaître la nature totalitaire de ce qui se passe mais, hélas, ils sont restés obéissants et passifs, et verront leur monde décimé.
Pour voir l’écriture sur le mur, il faut rechercher et accepter la Vérité, quel que soit le risque que cela comporte !”

La “Découverte de l’Amérique” : le Génocide Amérindien & le Grand Remplacement –

” Les juristes et les Historiens écrivent tous les deux ce qu’ils pensent être attendus d’eux ou ce qui leur apportera des avantages sociaux et économiques.
C’est pourquoi les récits historiques qui soulèvent des questions inconfortables, bouleversent l’ordre établi sont rarement écrits.
Les Européens ont-ils vraiment découvert un continent vide, qu’ils ont ensuite installé et développé,
ou nos ancêtres étaient-ils plutôt des «migrants» vers de nouvelles frontières ?
Le fait historique est que ce que nous appelons aujourd’hui l’Amérique du Nord était une terre Riche, écologiquement équilibrée,
Peuplée de quelque 10 Millions d’êtres humains, s’occupant de leurs affaires et ne représentant aucune menace pour les Européens,
lorsqu’en 1492 Christophe Colomb débarqua.
Contrairement aux Espagnols qui «christianisaient» les populations Indigènes et les utilisaient comme Main-d’œuvre bon marché,
nos ancêtres Anglo-saxons n’avaient guère d’utilité pour les indigènes, qu’ils appelaient «démons» et «loups».
Les Puritains du Massachusetts, qui ont également brûlé des “sorcières”, ont tué les «Indiens» Indigènes qui leur ont appris à Survivre.
Durant 3 siècles, 98% de la Population Autochtone Nord-Américaine n’a pas seulement été déplacée, en vertu de la politique officielle de «destin manifeste» – elle a été délibérément exterminée. ”

La ville de New York est définitivement morte

“J’adore New York. Quand je suis arrivé à New York, ce fut un rêve en train de devenir réalité. Chaque coin de rue était comme une production théâtrale qui se déroulait juste devant moi. Tant de personnalité, tant d’histoires.
On trouvait toutes les sous-cultures que j’aimais à New York.
Je pouvais jouer aux échecs jour et nuit. Je pouvais aller voir des cafés spectacle.
Je pouvais lancer n’importe quel type d’entreprise.
Je pouvais rencontrer des gens. J’avais de la famille, des amis, des opportunités..”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...