Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
rébellion insurrection normalité

la Rébellion ou l’Inaction : le Sens Ardent de la Vie plutôt que la Peur Paralysante de la Mort

” « Tant que les gens ne songent pas à exercer leur liberté, ceux qui veulent les tyranniser le feront, car les tyrans sont actifs et ardents et feront tout, au nom des dieux, des religions et autres, pour enchainer les hommes endormis. » – Voltaire
Les auteurs de cette prise de contrôle génocidaire de la société s’en prennent maintenant aux enfants et tenteront d’en empoisonner autant que possible avec leurs «vaccins».
Seule une nation d’imbéciles lâches et pathétiques permet un sort aussi abominable pour leur propre progéniture sans défense.
Ce type de comportement indique un manque total d’intellect et une ignorance massive de la réalité.
Il indique aussi une indifférence généralisée qui est l’incarnation d’une société malade et immorale.
Blâmer l’ennemi est facile, tandis que le blâme de soi est évité à tout prix,
et cette attitude est encore pire que celle des tyrans :
on s’attend à ce que le mal au sein de la classe dirigeante existe, mais le mal de l’apathie de masse ne peut jamais être accepté ni excusé….
Au cours des derniers mois, les citoyens de ce pays ont pleinement acquiescé à la volonté d’un régime totalitaire et ont mis à nu leurs faiblesses, dues à une peur infondée.
Avec cela, viennent les conséquences de l’inaction, conséquences qui sont toujours à la discrétion des tyrans !
Ce qui s’est passé à ce jour devrait être suffisant pour que quiconque voie la folie d’avoir confiance en un État ou une nation.
Les gens auraient dû reconnaître la nature totalitaire de ce qui se passe mais, hélas, ils sont restés obéissants et passifs, et verront leur monde décimé.
Pour voir l’écriture sur le mur, il faut rechercher et accepter la Vérité, quel que soit le risque que cela comporte !”
neuro-pirates

la Fausse Opposition Contrôlée par Ingénierie Sociale, Sésame ultime des Joueurs d’Echec et Vrais Fauteurs de Trouble que sont les Oligarques

Un Article Monumental, d’une Complexité, d’une Intrication, d’une Acuité et d’une Limpidité Rares… La Real Politik hissée au rang de Subversion.
” Dans une approche d’Ingénierie, tout est Dé-subjectivé ; ici, on ne se Parle +.
Autrui n’est +l’adresse d’une Interlocution mais l’Objet d’une Gestion, d’un Contrôle, d’un Management.
Les Idées, les Emotions, les Vécus, tout est Objectivé :
autrui, mais aussi soi-même, peuvent alors être décrits comme des objets « en chantier », c’est-à-dire à Reconfigurer, à Reformater, à Réinitialiser,
un peu comme en Informatique, en Génétique ou dans le BTP – d’où l’appellation d’Ingénierie qui n’est même pas métaphorique.
Cette Mécanisation de l’Humain vient directement de l’approche Cybernétique.
Quelque part, c’est le Mépris maximum pour le Vivant.
Compte tenu que, sur un chantier, il est souvent moins “Coûteux” de tout Casser et de tout Reconstruire à neuf que de Modifier l’Ancien,
on voit où cela peut mener dans les Sociétés Humaines !
Cela revient à Normaliser un Rapport à autrui complètement Psychopathique :
1) le Sujet est un Objet / 2) Je peux le Détruire pour un bien que j’estime supérieur.
Il faut distinguer : – les « Petites Mains », qui font de l’ingénierie sociale au quotidien dans leur travail et sont souvent des Idiots Utiles du Système,
tous ces gens qui travaillent dans le Consulting, le Management, le Marketing, la Stratégie Militaire, le Renseignement, l’informatique de haut niveau (Intelligence Artificielle, Cryptologie), la Robotique, la Sécurité des systèmes, etc.
– les « Salauds », eux-mêmes subdivisés en 2 catégories :
les Financiers et les Banques Centrales, avec leur projet de Gouvernement Mondial (Rothschild, Morgan, Rockefeller, etc) ;
les Planificateurs tels qu’Edward Bernays (la Com’), Milton Friedman (la stratégie du Choc), Zbigniew Brzezinski (le Tittytainement) ou Georges Soros (les Révolutions Colorées). ”
Heil Hitler

le Grand Sarcasme du Despotisme Covidien : Jubilatoire à Lire, un peu moins à Vivre…

” La semaine dernière, ici dans la “nouvelle normalité” en Allemagne, le gouvernement (qui, il va sans dire, ne ressemble en rien au régime nazi ou à tout autre régime totalitaire)
a mis en place un système de ségrégation sociale qui interdit à toute personne refusant de se conformer publiquement à l’idéologie officielle de la “nouvelle normalité” de participer à la société allemande.
Désormais, seules les personnes munies d’un “carnet de vaccination” officiel ou de la preuve d’un test PCR négatif sont autorisées à s’asseoir et à manger au restaurant, à faire des achats dans des magasins “non essentiels”, à aller dans des bars, au cinéma ou ailleurs.
La facilité avec laquelle les autorités allemandes ont mis en œuvre la nouvelle idéologie officielle,
et le fanatisme avec lequel elle a été adoptée par la majorité des Allemands, m’ont quelque peu choquée.
J’avais naïvement pensé que, compte tenu de leur histoire, les Allemands seraient parmi les Iers à reconnaître un mouvement totalitaire naissant fondé sur des mensonges de Goebbel
(c’est-à-dire des statistiques manipulées sur les “cas” et les “décès” du Covid)
et qu’ils y résisteraient en masse,
ou qu’ils prendraient au moins le temps de remettre en question les mensonges que leurs dirigeants leur aboyaient hystériquement.
Je n’aurais pas pu me tromper davantage.
Au point où j’en suis, j’attends la nouvelle de la création de “camps de désinfection” de masse pour résoudre la “question des non-vaccinés”. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...