Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Magie Hypnose

Petit Manuel de Covidisme à l’usage des Occultistes, Kabbalistes et Francs-Maçons… Youpi !

” Alors que la planète est en hypnose, empêchant ses habitants de réagir face à l’évidente supercherie,
nous avons interviewé Lucien Cerise, spécialiste de l’ingénierie sociale, sur la dimension magique et occultiste de la tyrannie actuelle.
Comme nous l’a annoncé Klaus Schwab, nous ne sommes pas censés sortir un jour de la crise dite sanitaire qui est, en fait, purement politique.
D’un point de vue sanitaire, la covid-19 n’est pas un problème,
mais elle sert de prétexte à faire entrer le monde entier dans une « nouvelle normalité » – du moins, c’est ce que veut le biopouvoir transhumaniste. 
Son projet est la société « sans contact », c’est-à-dire sans contact humain,
où les interactions sociales directes disparaîtront et seront encadrées, médiatisées et, si possible, remplacées par la techno-science, l’informatique et les écrans.
Pour y parvenir par étape, le pouvoir accumule les mesures de contrôle social, sans qu’aucune n’annule les autres, en espérant les rendre irréversibles.
La frontière entre maladie et santé s’efface :
nous sommes tous potentiellement malades, comme chez le Docteur Knock, et nous devons donc tous accepter d’être traités comme des malades.
Cette « nouvelle réalité » de la maladie permanente et omniprésente doit permettre de remettre votre santé entre les mains du biopouvoir cybernétique.
Bill Gates est l’homme qui incarne cette fusion de l’informatique et de la santé publique. 
Lui et d’autres transhumanistes essayent de nous transformer en névrosés hypocondriaques volontairement intégrés dans un système fusionnant le corps humain et les machines, par la transposition dans le biologique de ce qui existe en informatique.
Pourtant, l’antivirus biologique naturel existe déjà – il s’appelle le système immunitaire –
mais justement, le projet est de remplacer l’immunité naturelle, gratuite et universelle, par une immunité artificielle qui sera facturée et dépendante d’un fabricant d’antivirus.
Or, si les médias ne parlaient pas du covid-19, les gens ne sauraient même pas que ça existe ! ”

Error 404 Democracy

Oligarchie, Ploutocratie et Démocratie

” Les Failles Structurelles du Parlementarisme dit Représentatif, assorties d’une interprétation déficiente du principe de séparation des pouvoirs, se sont spontanément et « naturellement », prolongées en un Système Européen Ploutocratique.
Sur le long terme, le Verrouillage du Pouvoir par ceux qui détiennent la Richesse n’est pas une organisation politique Viable,
car ceux qui détiennent les Richesses ne Créent rien :
ils vivent de l’Accaparement du Travail, de la Créativité et de la Volonté des groupes Productifs de la Société.
Ce système est basé sur la prédominance de l’Avoir sur l’Être, via une relation de Prédation Systématique sur le Vivant.
Le régime Ploutocratique s’est développé à la faveur de la mise en avant, en tant que valeur ultime, des Droits de l’Individu
au détriment de l’existence des Devoirs, seuls à même de générer une Société au sens Politique du terme, et donc une Civilisation.
L’exacerbation des Droits Individuels a permis in-fine d’imposer la Loi du + Fort, selon des règles Financières.
Le pouvoir Exécutif n’est là que pour assurer la Mise en œuvre pratique des Lois générales Votées par le Parlement.
Quant à lui, le pouvoir Judiciaire relève du pouvoir exécutif…
La structure de notre État est donc organisée de façon Pyramidale avec, à son sommet, le Parlement, censé représenter la Volonté Générale.
Par ailleurs, pour compléter la critique de la théorie de la séparation des pouvoirs, il faut rappeler son Omission du Pouvoir Monétaire, élément pourtant essentiel de la Souveraineté politique de l’État.
Sans Contrôle de sa Monnaie, l’État est Dépendant de ses Créanciers et n’a donc pas de Souveraineté Financière.
Ses Choix Politiques étant Contraints par les Financiers, l’État est réduit à l’Impuissance.”
a new AmericA

La CEDE : l’institution Financière très Discrète qui Possède l’Amérique et ses Habitants-Esclaves pour un Trillion de dollars

” Qui possède l’Amérique ? La CEDE and Company.
Cette petite Institution Financière basée à New York compte une douzaine de directeurs et pas + d’une demi-douzaine d’employés mais détient, selon certains rapports, quelque 34 000 Milliards de dollars d’Actifs.
Le secret de plusieurs Milliards de dollars fonctionne ainsi : la Depository Trust Company est une Banque Privée pour les Titres.
Toute autre organisation financière aux États-Unis, Banquiers et maisons de Courtage, est tenue d’adhérer à la DTC.
Tout comme la Réserve Fédérale, la DTC est une société Privée chargée d’une Responsabilité Nationale…
Les investisseurs Privés ne Possèdent pas les Actions qu’ils pensent posséder,
mais ont plutôt des Droits Contractuels qui font partie d’une chaîne complexe de droits aboutissant à Cede and Company.
La Depository Trust Company contrôle absolument toutes les Transactions d’Actifs papier en Amérique et elle détient Physiquement la Majorité des Actions et des certificats d’Obligation en son nom.
Très peu de personnes détiennent de véritables Certificats d’Actionnariat. La plupart font confiance à leurs Courtiers pour le faire à leur place.
L’Amérique a fait Faillite 4 fois. Le Gouvernement a Hypothéqué tout le pays. Personne ne Possède vraiment quoi que ce soit…
Nous n’avons même pas nos Certificats de Naissance originaux. Les Titres et les Actes ont des minuscules caractères qui vous indiquent que l’original est à la DTCC.
Tous les Gens et leurs Biens appartiennent en réalité à la CEDE qui appartient, elle-même, aux Banquiers Privés…”
masque d'esclave

Au Feu, les Libertés ?

“Pourquoi sommes-nous si peu attachés aux libertés fondamentales & si prompts à les voir disparaître sans réaction ?
Les libertés fondamentales sont celles qui touchent à l’essence même de la personne humaine, qui fait qu’une personne est une personne & non pas un objet ou un esclave (ce qui revient au même).
Sans respect des libertés fondamentales, il n’y a + d’ordre spontané & in fine, il n’y a + de société, mais au contraire le chaos.
Derrière la façade immobile qui peut sécuriser, règne le chaos d’une société qui n’est + organisée, mais maltraitée.
Nous devrions donc être très attachés aux libertés fondamentales, non seulement par respect pour l’intégrité des personnes,
mais aussi parce qu’elles seules apportent le bonheur & la prospérité, ce que démontre l’histoire de l’Europe.
Peu de personnes y sont réellement attachées, aussi curieux que cela puisse paraître…
Les libertés ont l’inconvénient d’amener avec elles la responsabilité & l’incertitude. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...