Black and White Soldier

Guerre en Ukraine : le Chaudron de l’OTAN implique Barbouzes et Mercenaires pour un Racket et un Chaos en bande organisée, sous la houlette d’Erik Prince, Ange Damné –

” Guerre Secrète : comment la Barbouzerie sous-traitante de l’OTAN assiste la guerre en Ukraine ?
Les Américains sont directement en charge de la guerre sur le terrain.
En + des forces d’élite du SAS Britannique, des forces spéciales Delta Américaines et des agents de la CIA sous couvert,
il y a 6824 mercenaires étrangers, en provenance de 63 pays différents.
Le + grand groupe de ces combattants étrangers, au nombre de 1717, est arrivé de Pologne ;
1500 combattants sont venus des États-Unis, du Canada et de Roumanie;
300 Britanniques, 300 Georgiens et 193 combattant venus de la zone Turque de contrôle en Syrie.
La + grande force armée secrète que le monde ait jamais connue est celle créée par le Pentagone, cette dernière décennie :
cette armée secrète comporte 60 000 membres, la plupart travaillant sous de fausses identités et en profil bas,
le tout faisant partie d’un programme appelé «Signature Reduction».
Un nombre substantiel de ces contractants de la Défense assiste les forces Ukrainiennes et ses milices néo-nazies alliées, depuis +de 8 ans, dans cette guerre par procuration contre la Russie,
et ce, depuis le coup d’état de Maïdan, en 2014, qui a renversé le gouvernement de Viktor Yanoukovitch.
L’effort de «Signature Reduction» implique 130 entreprises privées pour administrer ce monde clandestin, qui cumulent + de 900 Millions de dollars annuels
(NdT : on peut dire un Super Gladio de l’OTAN, un Gladio 2.0 à la puissance 10…).
Le sous-traitant privé mercenaire Blackwater, rebaptisé Academi en 2011 et devenu une succursale du Constellis Group, suite à une fusion avec Triple Canopy, en 2014, a construit un véritable empire en ce domaine. ”
terrorisme bitcoins réseau djihadiste

Pour une Poignée de Bitcoins en + : comment les Cryptomonnaies Facilitent le Terrorisme Néo-Colonial

” L’Attaque de la ville de Palma, dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique,
par une mystérieuse Organisation Armée de type Insurrectionnel,
a mis à l’arrêt un immense Projet Gazier piloté par le géant Français Total.
Cette attaque revendiquée par “l’État Islamique” en Afrique Centrale (ou Australe),
qui se présente comme une branche ou filiale de l’État Islamique en Irak et au Levant,
souligne la Reconversion du Mercenariat insurrectionnel et son utilisation dans le cadre de la Rivalité Economique en Afrique.
Ses Chefs opérationnels sont Payés via des Applications Mobiles en Cryptomonnaies
et, selon une information vérifiée, en fractions de Bitcoin (un Bitcoin = 50 694,10 € ou 59 707 $ au taux du jour).
Indubitablement, cette Attaque a du être Préparée et Planifiée depuis des mois,
dans une région riche en ressources faisant l’objet de Conflits de basse intensité (RD Congo) et de Rivalités exacerbées entre Multinationales,
pour l’Accès aux Ressources Minières et Energétiques de cette région hautement stratégique.
Il est impossible qu’un groupe se revendiquant de l’État Islamique apparaisse, comme par enchantement, dans une région où l’Islam est non seulement Minoritaire, mais a toujours revêtu un caractère Traditionnel et Paisible, sans qu’une puissance disposant de moyens de projection ne soit derrière.
L’État Islamique n’est qu’un Outil à louer au + offrant et ne diffère guère, dans le fond, des Sociétés de Sécurité Privées qui pullulent dans les zones de Conflit.
Pour quelques Bitcoins de +, des acteurs Non-étatiques ou même des États peuvent Mobiliser une Armée ex-nihilo et la Payer via Smartphone. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...