Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente & impertinente
Congo Françafrique

Le Congo, la Françafrique & le Terrorisme

” Le discours Français est égal à lui-même, les «Prédateurs» ce sont les autres, à commencer par la Russie & la Chine, désormais la Turquie,
peut-être demain le Qatar, les Emirats, voire l’Arabie,
au gré des saisons & des amitiés des gouvernants Parisiens.
La France & ses associés Européens, ou Israël, offensif sur le continent, sont pour leur part, c’est bien connu, des partenaires désintéressés.
La «brutalité» ne saurait provenir de l’ancienne Métropole & de ses sociétés + ou moins rapaces.
Vu de Paris, sont prédatrices les puissances qui concurrencent chaque jour davantage la «Françafrique», passé Colonial en moins.
On cite souvent la «Chinafrique» construite avec les pays qui sont sous sanction des Etats-Unis & de l’Union Européenne au nom de la «démocratie» & des «droits de l’homme».
Emmanuel Macron & son gouvernement ont mis le paquet sur le Sahel,
devenu, depuis la destruction de la Jamahiriya Libyenne, terre de Djihad & fief de nombreuses organisations Extrémistes.
Pas facile de contrôler ces immenses espaces où tous les Trafics fleurissent:
discuter ou ne pas discuter avec les Terroristes, c’est la question !
Il ne suffit pas de multiplier les martiales proclamations pour être crédible…
Notamment si on traîne derrière soi de pesants boulets :
la France a inscrit à son palmarès un rôle leader dans la dévastation & la création d’un chaos durable en Libye,
& une participation acharnée dans la destruction de la Syrie, de son Etat, de son économie & la mise à mort de son peuple,
y soutenant les groupes Terroristes & faisant bon accueil à leurs envoyés :
elle est maintenant la cible de sanglants Attentats perpétrés par des «Djihadistes de retour au pays» que l’on avait laissés partir, ou par des «Réfugiés Politiques».”
islamisation trafic drogue golfe de Guinée

Infiltration Criminelle dans le Golfe de Guinée

” Le bras de fer sahélien contre la pénétration islamiste est en train de se déplacer vers le sud pour atteindre le golfe de Guinée.
Après le Burkina-Faso, le Niger & le Nigéria, c’est désormais la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo & le Bénin qui sont sous menace islamiste.
Plusieurs phénomènes sont en jeu : la présence musulmane au nord, dont une partie de la population est en train de basculer dans l’islamisme, les rivalités ethniques & la connexion au réseau de trafics de drogue.
Les syndicats du crime nigérian jouent un rôle majeur dans ces trafics.
Alors que jusqu’aux années 2015 la drogue était fabriquée ailleurs (notamment Inde & Colombie) & importée en Afrique, de + en + d’usines à drogue sont directement installées au cœur du continent africain, dans les régions qui échappent au contrôle des États.
A cela s’ajoute une dimension criminelle d’hybridation avec les trafics d’esclaves, d’armes & de drogues, comme le firent les FARC en Colombie.
La coopération a ses limites. La drogue fait vivre une grande partie de la population qui, a des degrés divers, en touche les dividendes.
Bakchich & pot-de-vin pleuvent, comme la corruption qui touche la police, les juges & les pouvoirs publics.
L’instabilité sécuritaire est également un moyen de toucher des aides internationales & de justifier la présence de l’armée dans certaines régions ou quartiers & de contrôler et surveiller les populations.
Les chefs d’États ont donc des intérêts objectifs à maintenir une certaine dose de potentialité islamique afin d’en faire une base légitimant leur pouvoir & justifiant leur action.
D’où la difficulté de lutter contre cette hybridation. ”
azerbaijani-defence

Artsakh : le Retour des Empires – le Califat Ottoman versus l’Iran & la Russie

“À tous ceux qui pensent qu’une armée est inutile & que la guerre entre États est improbable, le conflit qui vient de se déclencher en Artsakh apporte un démenti cinglant.
Nous avons ici un classique jeu de puissance à plusieurs échelles & à plusieurs coups.
Les guerres de civilisation ne peuvent avoir de solution pacifique.
Un même territoire convoité par 2 peuples, 2 religions, 2 histoires sur lequel les uns & les autres se mêlent ne peut trouver d’issue que dans l’éviction d’1 des 2 peuples.
Mais en réalité, ce n’est + une guerre qui oppose Arménie & Azerbaïdjan, c’est un conflit turc qui s’inscrit dans le cadre de l’expansion de la Turquie.
L’Azerbaïdjan ici n’est plus autonome ; Bakou est le jouet d’Ankara.
Le conflit de l’Artsakh est l’un des épisodes des offensives conduites par Erdogan, en Libye & en Syrie d’abord, contre la Grèce & en Méditerranée Orientale ensuite.
Cette attaque est peut-être une manière d’ouvrir un 3ème front afin de peser sur les négociations à venir autour du Gaz & de Chypre.
La Turquie a ainsi envoyé en Azerbaïdjan plusieurs Milliers de Mercenaires Islamistes qui combattaient en Syrie au côté de l’État Islamique,
embauchés pour un contrat de 3 mois au tarif de 1800 Dollars/mois.
Le conflit ethnique entre Arméniens & Azéris est en train de se mouvoir en guerre religieuse par la grâce de la Turquie, afin de prendre le commandement des croyants, comme au temps du Califat.
Une situation loin d’être évidente, tant la Russie & l’Iran ne pourront pas laisser passer une telle offensive.
Ici, Ankara trouvera des pays beaucoup + redoutables que la molle Europe, incapable pour l’instant de réagir aux provocations de la Turquie.”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...