Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Mensonge Ebola

Virus Ebola : la nouvelle Epidémie de Mensonge et l’Empoisonnement Multifactoriel des Africains

” On nous avertit qu’une nouvelle Epidémie d’Ebola est en train de se Propager – une Epidémie de Mensonge !
Quels sont Ses Symptômes ? Fièvre, Frissons, Mal de Gorge, Toux, Maux de Tête, Douleurs Articulaires.
Cela vous semble Familier ? Normalement, ce serait juste la Grippe…
Voici un autre point que vous ne verrez pas abordé dans les grands Médias : la Fiabilité des Tests utilisés pour Diagnostiquer le Virus Ebola.
En fait, avant 1985, lorsque la science a été “bouleversée”, le statut d’Anticorps Positif signifiait que le Système Immunitaire du patient avait Réussi à repousser le Germe !
Et cela empêche de regarder de près le Libéria, la Sierra Leone et la République de Guinée, 3 Nations Africaines où la Pauvreté et la Maladie sont des éléments de la vie quotidienne.
Ne pas Nettoyer les Réserves d’Eau Contaminées,
ne pas rendre les Terres Volées aux populations pour qu’elles puissent Cultiver des Aliments et enfin atteindre une bonne Santé Nutritionnelle,
ne pas résoudre le problème de la Surpopulation,
ne pas créer des Installations Sanitaires de base,
ne pas Renforcer le Système Immunitaire.
Pour ne pas Résoudre les Problèmes des gens, une Couverture Médiatique est nécessaire, qui innocente la Pyramide du Pouvoir – comme un Germe…
Oubliez le fait, par exemple, qu’une étude récente de 15 Pharmacies et de 5 Dispensaires Hospitaliers en Sierra Leone a découvert l’usage répandu et inadmissible des Antibiotiques Bêta-lactamines.
Ces Médicaments sont hautement Toxiques. Un de leurs effets ?
Des Saignements excessifs ! Il s’agit de l’effrayant Effet Ebola vanté dans la Presse mondiale. ”
Giovanni Strazza - Vierge Voilée

A World Apart – Chapitre VI – Pygmalion

Djibril Kamara venait d’arriver à Munich et de prendre possession de la chambre mansardée et coquettement meublée qu’il avait louée pour 3 jours,
le temps du séjour du trafiquant d’organes Albanais qu’il devait conduire dans l’au-delà.
La position de son nid d’aigle était idéale, car la fenêtre donnait aussi bien sur l’entrée du somptueux hôtel BEYOND, situé sur la place Marienplatz
– et la terrasse associée à la suite dans laquelle allait bientôt se pavaner son futur macchabée –
que sur l’église Saint Pierre et la rue Rindermarkt.
Il était connu dans le petit milieu des Tueurs à Gage pour n’accepter que des contrats où il s’agissait d’abattre des Criminels,
ce pourquoi on l’avait affublé du surnom d’ANUBIS.
Certes, il était noir jais et effilé, à l’image du Chacal-loup égyptien ;
assurément, sa capacité à faire passer de vie à trépas était foudroyante, à l’image de ce dieu de la Mort et souverain du monde Souterrain ;
mais surtout, il était vertueux, tel ce Gardien de la Balance :
diamant de sang

A World Apart – Chapitre II : Holocauste

Djibril Kamara vivait en Sierra Leone, au sein d’un village niché dans la forêt humide dévalant les pentes du Loma Mansa, la plus haute montagne de son céleste pays.
Depuis le + jeune âge, il avait arpenté les sentiers cachés et les pistes tortueuses de cette forêt à la réputation impénétrable. Il était particulièrement extatique quand il la parcourait au son d'”Inner City Blues”, de Marvin Gay, qui était son dieu retiré dans le royaume de l’au-delà. Il était très fier de son vieux walkman, transmis tel une relique par son grand-père qui n’en avait plus l’usage.
Son second Dieu était un dieu vivant, son père, un fervent Chrétien entré en résistance contre les bandes armées qui terrorisaient et ensanglantaient sa terre natale, luttant pour permettre au conglomérat sud-africain De Beers de continuer à exploiter les mines de diamant. Le plaisir rutilant d’une belle femme New yorkaise n’a pas de prix.
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...