Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Délit

le Journaliste d’Investigation : Indépendant, Intrépide, Engagé, Sagace et …Banni !

” Le journalisme était une activité passionnante, et un correspondant de guerre devait être brillant, courageux et extrêmement rapide.
On s’attendait aussi à qu’il ou elle soit indépendant.
Il est évident qu’à cette époque, la censure n’était pas absolue et consolidée comme elle l’est désormais.
Toute individualité, toute passion et tout courage intellectuel ont disparu des reportages de médias de masse et d’une grande majorité des livres de non fiction.
Il n’y a presque + de manifeste, de «J’accuse».
Les reportages sont bridés, rendus «sûrs» et «inoffensifs» : ils ne provoquent + les lecteurs, ne les envoient surtout + sur les barricades. La couverture des conflits est le cœur de la bataille idéologique,
et le mécanisme de propagande du régime imposé globalement par l’Occident en assure pleinement le contrôle.
Pour comprendre le monde en profondeur, il faut connaître la détresse et les horreurs de la guerre et des zones de conflit.
C’est là où le colonialisme et le néo-colonialisme montrent leurs horribles dents pointues.
À un certain moment, grâce aux reporters indépendants, le public de l’Occident était de + en + conscient des conditions à travers le monde.
Les citoyens de l’Empire (Amérique du Nord et Europe) n’avaient aucune place pour échapper à la réalité.
Les étudiants et les citoyens qui sentaient une grande solidarité avec les victimes (c’était avant qu’ils ne soient trop occupés avec Facebook, Twitter et autres médias sociaux qui les ont pacifiés et les font crier au téléphone, au lieu de détruire les centre-villes),
défilaient régulièrement, construisaient des barricades et se battaient contre les forces de sécurité dans les rues. ”
WEF IoB Internet of Bodies

La Protéine Spike et l’Oxyde de Graphène modifient le “Système d’Exploitation” de votre Génome, avec Puce RFID sous-cutanée et Tatouage Quantique en ligne de mire…

” Tout ce petit monde procède à travers des Analyses Médicales entièrement Faussées,
pour Diagnostiquer une pseudo infection Virale,
dans le but de se donner le droit de nous Injecter leur Poison Biotechonologique,
afin de nous rendre réellement Malades et Contagieux,
et réduire l’Espérance à 10 ans… pour les + Résistants !
La raison en est simple, c’est la Présence Massive de Particules d’Oxyde de Graphène et de Magnétites dans ces injections,
qui vont se comporter en de minuscules Aimants, de taille Nanométrique.
L’Aimantation permanente produite par les Oxydes de Graphène Magnétiques va capturer le Fer présent dans le corps pour s’Agglutiner en Micro-Caillots,
et + rapidement encore près d’une Source Electromagnétique extérieure…
Ce dépôt va constituer, au fil du temps, une Thrombose Cérébrale ou un Défaut de Vascularisation au niveau des Poumons, et autres.
Cela se traduira par des Troubles Respiratoires : Cyanose, Détresse Respiratoire Aiguë (sifflements), Pneumonie causée par une Altération de l’Oxygénation du Système Cardiovasculaire,
mais cela pourra concerner d’autres organes, tels que les Ovaires, le Foie, les Reins…
On relèvera d’abord la Perte de Goût et d’Odorat, la Fièvre, la Toux, le Mal de Gorge, la Fatigue ou une Myalgie (Douleur Musculaire).
Ces Oxydes de Graphène Nanométriques sont des Neurotoxiques et des Génotoxiques puissants,
d’autant + Combinés avec des Nano-composants de Magnétite,
car ils traversent toutes les Barrières Physiologiques des Organes.
Ils s’attaquent également aux Cellules du Système Nerveux Central avec une Dégénérescence Neurologique définitive
et des effets de type Perte Auditive, Vertiges, Acouphènes, Céphalées, Irritabilité inhabituelle. ”
Being Zen

A la manière Zen, paradoxale & sans certitude, sur le Mental & sa disparition ~

” Nous sommes si souvent les passants pressés par notre mental, si conditionnés par nos réflexes de pensées, par nos préjugés & nos jugements perpétuels lancés à la face du monde & à la gueule de l’autre.
Notre mental, souvent + préoccupé de ses ruminations, ses remémorations, ses anticipations & ses rêveries, passe souvent à côté d’incroyables beautés.
Nous allons, vite, le + vite possible, sans sentir nos pas, nos pieds, notre corps tout entier se mouvoir & être caressé par le vent qui nous enveloppe.
Et pourtant, un regard bien veillant est là, celui d’une conscience aimante, attentive, bienveillante.
Notre cœur est un grand sage. Malgré les coups qu’on lui porte, peut-être même à cause des coups qu’on lui porte, il est là, à nous observer sans fin & sans impatience,
souffrant tout ce que nous souffrons, goûtant tout ce que nous goûtons, aimant + encore tout ce que nous aimons. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...