Khazar

2022 ans après que les Séfarades aient Crucifié le Christ, les Juifs Pharisiens s’Entêtent, avec les Ashkénazes/Khazars qui s’agitent pour le Retour à la Terre Promise, cette fois, Ukrainienne…

Cet article Prophétique (il n’est pas de terme + approprié) date de 20I4.
Le Temps Historique est toujours Long, par-delà de la brièveté trompeuse des actions Militaro-Impérialistes…
Au passage, cet autre article innocemment “Touristique”, qui constitue en fait de la Propagande Ehontée Anti Russe et Pro Juive, l’étaye en tout point :
https://voyages.ideoz.fr/ukraine/decouvrir/histoire-ukraine/judaisme-en-ukraine/
” J’ai toujours été persuadé que tout le remue-ménage autour du Caucase et les troubles en Ukraine étaient directement liés au problème Israélo-Palestinien.
La conquête coloniale de la Palestine est dans l’impasse,
et le Sionisme se cherche des solutions alternatives, cachées sous d’épaisses couches de conflits géopolitiques, idéologiques ou énergétiques.
Le rôle joué par les personnalités Juives et l’État d’Israël dans la crise Ukrainienne n’est pas passé inaperçu,
sachant que cette communauté représente moins d’I% de l’ensemble de la population.
Car les Juifs Ashkénazes ne sont pas originaires du Levant, mais sont les descendants des Khazars,
peuple mal connu, fondateur d’un empire Juif au I0ème siècle, sur les rives de la mer Noire.
Les Juifs Européens descendent en réalité des Khazars, peuple guerrier d’origine Mongole et Tatare,
ayant dominé l’Ukraine et la Russie méridionale et s’étant converti en masse au Judaïsme au VIIIème siècle. Ceci explique pourquoi certains Sionistes voient en l’Ukraine un possible 2d Israël.
Apporter la preuve que les Ashkénazes, formant l’essentiel de la population Israélienne, ne sont pas historiquement liés à la Palestine,
remet en question le principe même d’Israël comme étant la patrie millénaire du peuple Juif. ”
azerbaijani-defence

Artsakh : le Retour des Empires – le Califat Ottoman versus l’Iran & la Russie

“À tous ceux qui pensent qu’une armée est inutile & que la guerre entre États est improbable, le conflit qui vient de se déclencher en Artsakh apporte un démenti cinglant.
Nous avons ici un classique jeu de puissance à plusieurs échelles & à plusieurs coups.
Les guerres de civilisation ne peuvent avoir de solution pacifique.
Un même territoire convoité par 2 peuples, 2 religions, 2 histoires sur lequel les uns & les autres se mêlent ne peut trouver d’issue que dans l’éviction d’1 des 2 peuples.
Mais en réalité, ce n’est + une guerre qui oppose Arménie & Azerbaïdjan, c’est un conflit turc qui s’inscrit dans le cadre de l’expansion de la Turquie.
L’Azerbaïdjan ici n’est plus autonome ; Bakou est le jouet d’Ankara.
Le conflit de l’Artsakh est l’un des épisodes des offensives conduites par Erdogan, en Libye & en Syrie d’abord, contre la Grèce & en Méditerranée Orientale ensuite.
Cette attaque est peut-être une manière d’ouvrir un 3ème front afin de peser sur les négociations à venir autour du Gaz & de Chypre.
La Turquie a ainsi envoyé en Azerbaïdjan plusieurs Milliers de Mercenaires Islamistes qui combattaient en Syrie au côté de l’État Islamique,
embauchés pour un contrat de 3 mois au tarif de 1800 Dollars/mois.
Le conflit ethnique entre Arméniens & Azéris est en train de se mouvoir en guerre religieuse par la grâce de la Turquie, afin de prendre le commandement des croyants, comme au temps du Califat.
Une situation loin d’être évidente, tant la Russie & l’Iran ne pourront pas laisser passer une telle offensive.
Ici, Ankara trouvera des pays beaucoup + redoutables que la molle Europe, incapable pour l’instant de réagir aux provocations de la Turquie.”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...