Khazar

2022 ans après que les Séfarades aient Crucifié le Christ, les Juifs Pharisiens s’Entêtent, avec les Ashkénazes/Khazars qui s’agitent pour le Retour à la Terre Promise, cette fois, Ukrainienne…

Cet article Prophétique (il n’est pas de terme + approprié) date de 20I4.
Le Temps Historique est toujours Long, par-delà de la brièveté trompeuse des actions Militaro-Impérialistes…
Au passage, cet autre article innocemment “Touristique”, qui constitue en fait de la Propagande Ehontée Anti Russe et Pro Juive, l’étaye en tout point :
https://voyages.ideoz.fr/ukraine/decouvrir/histoire-ukraine/judaisme-en-ukraine/
” J’ai toujours été persuadé que tout le remue-ménage autour du Caucase et les troubles en Ukraine étaient directement liés au problème Israélo-Palestinien.
La conquête coloniale de la Palestine est dans l’impasse,
et le Sionisme se cherche des solutions alternatives, cachées sous d’épaisses couches de conflits géopolitiques, idéologiques ou énergétiques.
Le rôle joué par les personnalités Juives et l’État d’Israël dans la crise Ukrainienne n’est pas passé inaperçu,
sachant que cette communauté représente moins d’I% de l’ensemble de la population.
Car les Juifs Ashkénazes ne sont pas originaires du Levant, mais sont les descendants des Khazars,
peuple mal connu, fondateur d’un empire Juif au I0ème siècle, sur les rives de la mer Noire.
Les Juifs Européens descendent en réalité des Khazars, peuple guerrier d’origine Mongole et Tatare,
ayant dominé l’Ukraine et la Russie méridionale et s’étant converti en masse au Judaïsme au VIIIème siècle. Ceci explique pourquoi certains Sionistes voient en l’Ukraine un possible 2d Israël.
Apporter la preuve que les Ashkénazes, formant l’essentiel de la population Israélienne, ne sont pas historiquement liés à la Palestine,
remet en question le principe même d’Israël comme étant la patrie millénaire du peuple Juif. ”
Noeud Gordien

la Russie face à l’OTAN et son sbire, l’Union Européenne, depuis la fin de la Guerre Froide, et le pourquoi du comment du Noeud Gordien Ukrainien

” Pourquoi cet acharnement rituel et quasi-irrationnel contre la Russie, suspectée de vouloir (à nouveau) envahir l’Ukraine ?
Au regard de l’asymétrie des rapports de force en faveur du bloc Otanien, pour quel motif la Russie provoquerait-elle son suicide stratégique ?
L’existence d’une «menace Russe» semble avoir une fonction géopolitique vitale pour la puissance Américaine qui, de manière récurrente tend à l’instrumentaliser :
dans le cadre d’une lutte idéologique au parfum de Guerre Froide,
la montée de cette menace permet d’abord à Washington de renforcer son leadership dans la gouvernance mondiale (dont Européenne, mise sous tutelle),
ensuite de justifier la taille abyssale de son budget militaire (778 Milliards de dollars en 2022)
enfin, d’expulser Moscou du marché Gazier Européen, pour développer ses exportations de GNL (via les sanctions contre le Gazoduc Germano-Russe Nord Stream II).
Pour rappel, en 2020, les Etats-Unis restaient le leader incontesté en matière de ‎production et de vente d’armes, en contrôlant 54 % du ‎marché mondial.
Dans son livre “Le Grand Echiquier”, Brzezinski affirme que «l’Eurasie reste l’échiquier sur lequel se déroule la primauté mondiale».
Parce qu’elle se situe «au centre du monde, quiconque contrôle ce continent, contrôle la planète».
Il s’agit d’empêcher tout rapprochement Russo-Européen pour bloquer l’émergence d’une puissance Eurasienne capable de contester la suprématie mondiale des USA.
Dans ce but, Brzezinski prône de renforcer l’ancrage Atlantiste de l’Europe au moyen d’une double expansion UE /OTAN excluant la Russie.
Soucieuse de préserver son glacis sécuritaire hérité de l’URSS,
Moscou a donc agi selon une stratégie fondamentalement défensive, loin de refléter une quelconque volonté d’invasion. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...