Alger la Blanche

Comment prétendre vouloir «Pacifier» les Mémoires, quand celle de l’Algérie repose sur le Déni Identitaire ?

” Les Dirigeants Algériens savent bien que, à la différence du Maroc Millénaire, l’Algérie n’a jamais Existé en tant qu’Etat et qu’elle est directement passée de la Colonisation Turque à la Colonisation Française.
Voilà pourquoi toutes les Concessions successives, toutes les déclarations de Contrition que fera la France seront sans effet,
tant que l’Algérie n’aura pas réglé son propre Non-dit Existentiel.
Pour l’Algérie, la Rente-Alibi Victimaire obtenue de la France, notamment via les Visas, est un Pilier.
Au moment de l’Indépendance, la Priorité des nouveaux Maîtres de l’Algérie fut d’Eviter la Dislocation.
Pour cela, ils plaquèrent une Cohérence Historique Artificielle sur les différents ensembles composant le pays.
Ce Volontarisme Unitaire se fit à travers 2 axes principaux :
– un Nationalisme Arabo-Musulman Niant la composante Berbère du pays.
Résultat, les Berbères furent certes «libérés» de la Colonisation Française qui avait duré 132 ans,
mais pour retomber aussitôt dans une «Colonisation Arabo-Musulmane » qu’ils subissaient depuis + de I0 siècles !
– le Mythe de l’Unité de la Population levée comme un Bloc contre le Colonisateur Français, à l’exception d’une petite minorité de «collaborateurs», les Harkis.
La réalité est très différente, puisqu’en 1961, 250.000 Algériens servaient dans l’Armée Française, tandis que seulement 60.000 avaient rejoint les rangs des Indépendantistes. ”
Pieds Noirs guerre d'Algérie

Israël, les Pieds Noirs et la Guerre d’Algérie : Histoire Secrète de l’option de la Partition

” La Communauté Juive d’Algérie, à l’époque la + nombreuse dans le monde Arabo-Musulman (130 000 personnes environ), est très Ancienne, et présente sur le Territoire Algérien, bien avant la Conquête Française…
Lorsque la Guerre d’Algérie commence en 1954, les Juifs d’Algérie sont donc Français depuis 4 Générations.
Même si la plupart d’entre eux vote à gauche, la Majorité choisit clairement l’Algérie Française.
Après les Revirements du Général de Gaulle dans sa Politique Algérienne,
beaucoup approuvent les actions de l’Organisation Armée Secrète (OAS), organisation Politico-Militaire créée par des Militaires et des Européens d’Algérie, au début de l’année 1961,
qui s’oppose par le Terrorisme et la Force à la «Politique d’Abandon» de l’Algérie par le Pouvoir Gaulliste.
Face aux Attentats du FLN et de l’OAS, face à cette Guerre Franco-Française dans la guerre,
certains responsables Politiques, souhaitant éviter des Drames aux Européens d’Algérie désormais appelés «Pieds noirs» et aux Musulmans Francophiles,
une fois l’Indépendance Algérienne acquise,
cherchent une autre voie, une solution autre que celle de l’Algérie Française ou de l’Algérie Algérienne.
C’est l’option de la Partition.
Finalement, le Général de Gaulle rejette ce Plan et reste bel et bien décidé à se débarrasser du «Fardeau» Algérien. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...