Le Blog d'Elsa de Romeu : Information alternative, pertinente et impertinente
Africa

10 ans de Terrorisme International en Libye… pour la Razzia Pétrolière et Enrayer le Rêve du Fonds Monétaire Africain

” Il y a I0 ans, le 19 mars 2011, les Forces USA/OTAN initiaient le Bombardement Aéronaval de la Libye.
En 7 mois, l’Aviation USA/OTAN effectue 30 000 missions, dont 10 000 d’Attaque, avec + de 40 000 Bombes et Missiles.
Avant même l’Offensive Aéro-Navale, avaient été Financés et Armés en Libye des secteurs Tribaux et groupes Islamistes Hostiles au gouvernement et Infiltrées par les Forces Spéciales, notamment Qataris,
pour Propager les Affrontements Armés à l’intérieur du pays.
Ainsi est démoli cet État Africain qui, comme documentait la Banque Mondiale en 2010, maintenait “de Hauts niveaux de Croissance Economique”, avec une Augmentation annuelle du PIB de 7,5%,
et enregistrait “de Hauts indicateurs de Développement Humain”, parmi lesquels l’accès universel à l’Instruction Primaire et Secondaire et, pour + de 40%, aux Universités.
Environ 2 Millions d’Immigrés, en majorité Africains, y trouvaient du Travail.
L’État Libyen, qui possédait les + grandes Réserves Pétrolières de l’Afrique, + d’autres en Gaz naturel, laissait des marges de Profit Limitées aux compagnies Etrangères.
L’État Libyen avait Investi à l’Etranger environ 150 Milliards de dollars.
Les Investissements Libyens en Afrique étaient Déterminants pour le Projet de l’Union Africaine de créer 3 organismes financiers :
le Fonds Monétaire Africain, avec siège à Yaoundé (Cameroun) ; la Banque Centrale Africaine, avec siège à Abuja (Nigeria) ; la Banque Africaine d’Investissement, avec siège à Tripoli.
Ces organismes auraient servi à créer un Marché Commun et une Monnaie Unique de l’Afrique. ”
buster keaton clock

L’économie continue de s’effilocher … et pour cause !

” Les restrictions pandémiques & les crises économiques & sociales qu’elles contribuent à créer causeront bien + de décès que le Covid-19 ne le fera jamais.
En déclenchant des mesures de confinement, nous ne faisons qu’étendre les dommages économiques sur plusieurs années au lieu de plusieurs mois.
Le secteur des petites entreprises semble être l’élément le plus fragile de l’économie en ce moment.
Ce problème ne semble toutefois pas affecter le secteur des grandes entreprises internationales.
Celles-ci bénéficient d’incroyables injections de liquidités de la part de la Fed grâce aux prêts au jour le jour & aux mesures de relance de la Fed qui soutiennent les marchés boursiers.
Les entreprises technologiques en particulier bénéficient d’une ruée vers les investissements.
Aux USA, les petites entreprises représentent 50 % de l’ensemble des emplois, & de l’embauche.
Elles sont un élément vital de l’économie.
Pourtant, les mesures prises par le gouvernement & la banque centrale semblent les avoir laissées mourir de froid.
Le vrai taux de chômage est proche de 30 % des Américains en âge de travailler.
Il s’agit presque des niveaux de chômage de la Grande Dépression.
Même si les restrictions en matière de verrouillage étaient complètement éliminées demain, un grand nombre d’entreprises feraient de toute façon faillite.
L’apocalypse du commerce de détail s’est développée au cours de la dernière décennie, longtemps avant que le coronavirus ne soit en cause.
Des milliers d’entreprises ont fermé l’année dernière & des dizaines de milliers d’autres devraient fermer cette année.
C’est pourquoi les grandes banques coupent actuellement les prêts aux propriétaires d’entreprises & aux consommateurs ;
elles savent exactement où tout cela mène. ”
Iran-covid19-sanctions-nucléaire

Le nouveau Parapluie Atomique Iranien

” Si le Hezbollah reste le rempart des communautés chrétiennes locales face à une emprise sunnite croissante, il est surtout, aux yeux de Washington, le prolongement de la capacité de nuisance Iranienne dans toute la région.
Il s’agit donc de tarir son influence locale & régionale en s’attaquant aux avoirs économiques de certains leaders économiques du Hezbollah & de démontrer que le Liban est un « Etat failli ».
Derrière cette tragédie humaine & économique, c’est donc bien évidemment l’Iran qui est la cible ultime de Washington & de Tel-Aviv,
& c’est avant tout le JCPOA (Accord sur le nucléaire iranien) qui a été le catalyseur de la conclusion de l’accord du 15 septembre.
Le Liban, comme la Syrie, la Lybie, l’Irak ou le Yémen, ne sont que des espaces de manœuvre pour atteindre l’effet final recherché par les stratèges étatsuniens :
affaiblir politiquement & financièrement le régime des Mollahs.
L’Iran n’est pas, n’est plus seul.
Il y a certes l’axe tactique d’Astana qui le lie à Moscou & Ankara en Syrie
& a empêché depuis 2015 le démembrement du pays & son abandon aux milices islamistes sous label Daech ou Al Qaeda avec notre complaisante & suicidaire bénédiction. ”
close

Vous appréciez mon blog ? Faites-le savoir !
Enjoy this blog ? Spread the word ...