Croix-de-la-mort

Les Effets calamiteux ou Mortels des Vaccins /Potions Géniques

” Partout dans le monde, des rapports affluent de personnes Décédant peu de temps après avoir reçu le Vaccin COVID-19.
Curieusement, lorsque des personnes Agées Meurent avant la Vaccination, c’est dû au COVID-19, et il faut prendre des mesures pour le prévenir, mais quand elles meurent après la vaccination, c’est de cause naturelle et aucune action préventive n’est nécessaire !
Outre la Mort Subite, en quelques heures ou quelques jours, les effets secondaires chez les Survivants des vaccins à ARNm Pfizer et Moderna comprennent :
– Malaise persistant et Epuisement extrême
– Allergie sévère, y compris réactions anaphylactiques
– Syndrome inflammatoire multi-systémique
– Crises et Convulsions chroniques
– Paralysie, dont la paralysie de Bell
Les Etourdissements, les Battements Cardiaques et l’Hypertension Artérielle extrême semblent être une plainte courante,
tout comme les Maux de Tête Graves et apparemment Chroniques, qui ne réagissent + aux médicaments.
Beaucoup décrivent la Douleur qu’ils ressentent dans le corps comme «ayant été Ecrasés par un Bus» ou «Battus avec une Batte».
Certains signalent des Ganglions Lymphatiques Enflés et Douloureux, des Douleurs Musculaires sévères et des problèmes Gastro-intestinaux.
Plusieurs rapportent des Crises Cardiaques Mortelles qui ont coûté la vie à un proche.
Des accès d’Anxiété, de Dépression, de Brouillard Cérébral, de Confusion et de Dissociation sont également signalés, tout comme une Incapacité à Dormir. ”
Being Zen

A la manière Zen, paradoxale & sans certitude, sur le Mental & sa disparition ~

” Nous sommes si souvent les passants pressés par notre mental, si conditionnés par nos réflexes de pensées, par nos préjugés & nos jugements perpétuels lancés à la face du monde & à la gueule de l’autre.
Notre mental, souvent + préoccupé de ses ruminations, ses remémorations, ses anticipations & ses rêveries, passe souvent à côté d’incroyables beautés.
Nous allons, vite, le + vite possible, sans sentir nos pas, nos pieds, notre corps tout entier se mouvoir & être caressé par le vent qui nous enveloppe.
Et pourtant, un regard bien veillant est là, celui d’une conscience aimante, attentive, bienveillante.
Notre cœur est un grand sage. Malgré les coups qu’on lui porte, peut-être même à cause des coups qu’on lui porte, il est là, à nous observer sans fin & sans impatience,
souffrant tout ce que nous souffrons, goûtant tout ce que nous goûtons, aimant + encore tout ce que nous aimons. ”